Des chercheurs développent un téléphone portable sans batterie

06/07/17 à 16:50 - Mise à jour à 16:49

Des chercheurs ont inventé un téléphone portable ne nécessitant pas de batterie pour passer des appels. L'appareil tire sa puissance des signaux radio et de la lumière.

Des chercheurs développent un téléphone portable sans batterie

"Pour développer un téléphone portable sans batterie, nous avons dû entièrement repenser sa conception." © Mark Stone/University of Washington

Des chercheurs de l'université de Washington souhaitent se débarrasser de nos tracas quotidiens liés à la batterie de nos téléphones portables tombant à plat. Ils ont donc présenté une nouvelle conception qui tire toute son énergie des signaux radio et d'un mini-panneau solaire. Cela ne fournit que quelques microwatts de puissance, ce qui semble néanmoins suffisant pour passer des appels.

"Nous avons produit le premier téléphone portable fonctionnel qui n'utilise pas de courant", déclare Shyam Gollakota, professeur en sciences informatiques et de l'ingénierie à l'université de Washington. "Nous avons toutefois dû entièrement repenser la conception du téléphone portable."

Une nouvelle approche

De nombreuses autres technologies sans batterie ne doivent pas fonctionner en continu et présentent l'avantage de pouvoir accumuler de l'énergie lorsque l'appareil est en veille. Par contre, un appel téléphonique nécessite que l'appareil fonctionne durant toute la durée de la conversation. "Voilà notre principal défi. Vous ne pouvez pas dire "allô", puis attendre une minute que le téléphone ait accumulé suffisamment d'énergie pour envoyer le signal suivant", explique Bryce Kellogg, qui réalise un doctorat sur le sujet. "La puissance étant si peu élevée, il nous fallait une approche totalement inédite pour envoyer et recevoir les paroles."

Le processus de conversion de signaux audio analogiques en signaux numériques consomme beaucoup d'énergie. Les chercheurs ont simplement résolu ce problème en passant cette étape énergivore.

Pour transmettre les paroles, l'antenne convertit directement les vibrations sonores dans le microphone en signaux radio analogiques. Pour recevoir des conversations, les signaux analogiques sont convertis en vibrations dans le haut-parleur. Pour indiquer que le téléphone doit envoyer ou recevoir, l'utilisateur doit toutefois maintenir un interrupteur enfoncé durant toute la conversation. La technologie sous-jacente a été détaillée dans un article récemment publié.

Des chercheurs développent un téléphone portable sans batterie

© Mark Stone/University of Washington

Les chercheurs ont démontré que leur prototype pouvait exécuter toutes les fonctions de base d'un téléphone : appeler quelqu'un, recevoir des appels entrants et mettre un appel en attente.

Pour les tests, les chercheurs ont conçu une station de base pouvant émettre et recevoir des signaux radio. Au départ, le téléphone devait se trouver à maximum 10 mètres de distance. Néanmoins, le simple ajout d'un mini-panneau solaire au téléphone (de la taille d'un grain de riz) a déjà permis à l'appareil de communiquer avec la station de base lorsqu'il se trouvait à plus de 15 mètres. Les chercheurs visent à présent à augmenter encore cette distance. À l'avenir, la technologie pourrait être intégrée aux réseaux GSM ou aux routeurs wifi.

Les streamings vidéo

Un inconvénient des signaux analogiques est qu'ils sont plus difficiles à sécuriser. Les chercheurs vont à présent se concentrer sur la manière de crypter les conversations. Ils examineront, en outre, comment des vidéos peuvent être regardées en streaming sur le téléphone propre. Ils envisagent d'ajouter un écran utilisant une encre numérique, tout comme les liseuses.

"Notre téléphone portable est l'appareil dont nous sommes actuellement les plus dépendants. S'il devait n'y avoir qu'un appareil unique n'ayant pas besoin de batterie, ce serait bien celui-là", déclare le professeur Joshua Smith. Il est convaincu que la découverte de son équipe aura un impact considérable sur l'apparence de nos smartphones à l'avenir.

Nos partenaires