Des Blackberry pour les agents de police

26/08/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Les membres de la police de la zone Riho (Roeselare-Izegem-Hooglede) seront les premiers en Belgique à exploiter le BlackBerry dans l'exercice de leurs fonctions. Il s'agit d'un projet pilote.

Les membres de la police de la zone Riho (Roeselare-Izegem-Hooglede) seront les premiers en Belgique à exploiter le BlackBerry dans l'exercice de leurs fonctions. Il s'agit d'un projet pilote.

Les Blackberry seront utilisés en cas d'infractions faisant l'objet d'une sanction administrative communale. Le projet a surtout pour but de réduire le travail administratif des agents et des fonctionnaires assermentés.

Le projet pilote dans la zone Riho est en cours depuis fin juin. Au lieu de constater et d'enregistrer l'infraction, puis de dresser ou de faire dresser un procès-verbal au commissariat, tout peut désormais être directement saisi avec le BlackBerry. Le lecteur de cartes permet également de lire immédiatement les données de la carte d'identité électronique du contrevenant et de les intégrer au PV. Une association directe avec une photo est aussi possible.

"Le traitement des données est plus rapide, de sorte que les agents ont davantage le temps de se focaliser sur leurs tâches de base", déclare Curd Neyrinck, chef de corps. "En outre, la marge d'erreur est également réduite."

Le projet est une initiative commune du fabricant du Blackberry, Research In Motion (RIM), de l'opérateur télécom Mobistar, de l'éditeur de logiciels RSIC, de l'entreprise d'intégration BA et de la zone de la police Riho. Dans un premier temps et dans le cadre de sanctions administratives communales, les constats sont effectués avec le BlackBerry. Il est possible que ce dernier soit utilisé ultérieurement aussi pour les infractions au code de la route par exemple.

Source: Belga

Nos partenaires