Des bateaux Google mystérieux: magasins ou centres de données?

29/10/13 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Source: Datanews

Deux bateaux en construction dans des ports américains, qui appartiendraient à Google, posent question: seront-ce des centres de données flottants ou des magasins pour Google Glass?

Des bateaux Google mystérieux: magasins ou centres de données?

© Google

Le bateau qui fait le plus grand bruit dans la presse américaine se trouve dans la baie de San Francisco. Il s'agit d'un navire pousseur surmonté d'un édifice carré encore en construction pour l'instant.

Les spéculations vont bon train qu'il s'agirait d'un magasin itinérant pour Google Glass, les lunettes internet futuristes qui seraient lancées sur le marché au cours des prochains mois. La presse spécialisée américaine a appris de certaines sources que ce magasin naviguerait d'une ville à l'autre pour proposer les Glass aux consommateurs.

Centre de données flottant
Une autre possibilité est que le bateau devienne un centre de données flottant. Google avait en 2007 déjà obtenu un brevet de cet ordre (voir illustration).

Une source anonyme a déclaré au site technologique CNET que Google considère les centres de données flottants comme une capacité de backup susceptible d'être utilisée en cas de catastrophes naturelles et qui pourrait être amenée sur les lieux de celles-ci. Google souhaiterait en créer une dizaine au niveau mondial.

Des 'server farms' sur terre sont en général installées à proximité de l'eau. Des milliers d'ordinateurs dans un seul bâtiment provoquent en effet un impressionnant développement de chaleur, et l'eau froide assure le refroidissement. Sur mer, l'eau ne manque évidemment pas.

Secret
Jusqu'à présent, la plupart des spécialistes estiment cependant que le mystérieux navire de San Francisco deviendra un magasin. Comme d'habitude, Google s'abstient de tout commentaire.

Le bateau à San Francisco se trouve à seulement à cinquante kilomètres du siège central de Google. Le yacht du patron de Google, Larry Page, a été signalé à proximité. Sur le site, l'on travaille dans le plus grand secret, mais les gérants de coffee-shops proches signalent que ces personnes paient avec des cartes de crédit Googe.

Bateau identique
Dans le port de Portland dans le Maine, de l'autre côté des Etats-Unis et bien loin de la communauté geek de la Silicon Valley, l'on est en train de travailler sur un bateau apparemment identique. Sur base de l'aspect extérieur, il est malaisé d'en deviner la fonction.

Esthétiquement, la structure pourrait être celle d'un magasin, mais le manque de fenêtre fait plutôt penser qu'il pourrait s'agir tout aussi bien d'une 'server farm' flottante.

Le Maine, qui se trouve dans le nord américain, possède de l'eau de mer froide en suffisance lui aussi. Si ces bateaux sont des magasins, il semble logique qu'il y en ait un sur chaque côte. Celui de San Francisco naviguerait le long de la côte occidentale et celui du Maine visiterait les grandes villes telles New York, Boston et Washington, voire, via les grands lacs, Detroit ou Chicago.

Quoi qu'il en soit, il est clair que les deux bateaux sont apparentés. Non seulement ils se ressemblent, mais ils possèdent aussi des numéros d'enregistrement qui se suivent et sont tous deux la propriété de Large LLC, une entreprise liée à Google selon des journalistes, mais ici non plus, c'est motus et bouche cousue du côté de l'entreprise.

Lancement proche
Il est manifeste que le lancement des Google Glass est proche désormais. Google aurait augmenté la capacité de production des lunettes. Un nouveau modèle serait prêt avec des lentilles plates, de sorte que les porteurs de lunettes puissent aussi les utiliser. Elles seraient équipées d'une oreillette traditionnelle plutôt que d'un haut-parleur à induction qui envoie le son directement dans le crâne de l'utilisateur.

Google est aussi sur le point de lancer le Nexus 5, la toute nouvelle version de son smartphone 'purement' Android. Il intègrera la version 4.4 du système d'exploitation mobile, aussi connu sous l'appellation 'KitKat'. Tant les GSM que le software seraient optimalisés pour une utilisation avec les Google Glass. Les lunettes ne permettent en effet pas de surfer elles-mêmes sur internet, mais doivent être connectées pour cela via Bluetooth à un smartphone. (TV)

Nos partenaires