Des associations internet tirent la sonnette d'alarme à propos de Start2Surf

30/11/09 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Les associations d'internautes Tik et Isoc dénoncent l'approche des projets de stimulation PC et internet sous la dénomination 'Start2Surf' du ministre de l'entreprise Vincent Van Quickenborne. Elles vont du reste lancer une campagne à ce propos.

Les associations d'internautes Tik et Isoc dénoncent l'approche des projets de stimulation PC et internet sous la dénomination 'Start2Surf' du ministre de l'entreprise Vincent Van Quickenborne. Elles vont du reste lancer une campagne à ce propos.

Il sembla pendant quelque temps que les projets de stimulation PC et internet du ministre Van Quickenborne seraient moins controversés que ceux de son prédécesseur, Peter Vanvelthoven, puisque peu de protestations se faisaient entendre du secteur ICT. Or voici que les associations d'internautes Tik et Isoc rompent à présent le silence.

"Il est regrettable que des campagnes comme Start2Surf ne soient pas coordonnées avec les organisations de défense des consommateurs et avec le milieu internet", dénonce Rudi Vansnick président de Tik et Isoc. Il fait ici référence à un texte paru fin octobre à propos de 'The Future of the Internet', dans lequel il est écrit que c'est précisément cette collaboration avec les utilisateurs qu'il faut appliquer. "Mais lors de l'élaboration du nouveau projet, on a négligé Tik, qui est quand même une association comptant plus de 12.000 membres. Ce n'est pas là la bonne approche!"

"Il est utile que des projets soient lancés en vue de réduire la fracture numérique, mais le problème, c'est qu'il n'y a aucune coordination à ce niveau. N'est-ce pas là la tâche du ministre? Prenez Start2Surf: ce projet se concentre sur la vente de PC. Mais répond-il vraiment à la demande du public?" Vansnick dénonce aussi le manque d'informations à propos de Start2Surf: "Un exemple idiot: quels sont les coûts si vous dépassez la limite des données? Je connais d'ailleurs quelque histoires pas piquées des vers à ce sujet."

Vansnick déclare que les associations d'utilisateurs lanceront par conséquent cette semaine une campagne qui présentera une autre approche plus parlante pour le citoyen: "Nous allons notamment demander à nos membres comment nous pouvons motiver vraiment les citoyens à surfer sur internet." L'objectif final est d'arriver à un texte stratégique contenant des recommandations à l'adresse des autorités.

Nos partenaires