Des actionnaires de Microsoft veulent le départ de Bill Gates

02/10/13 à 13:52 - Mise à jour à 13:52

Source: Datanews

Trois des 20 principaux actionnaires de Microsoft sont en train de faire du lobbying pour détrôner le co-fondateur de l'entreprise, Bill Gates, de son siège de président.

Des actionnaires de Microsoft veulent le départ de Bill Gates

© Reuters

Trois des 20 principaux actionnaires de Microsoft Corp font actuellement du lobbying en vue de destituer le co-fondateur Bill Gates de sa de président. Voilà ce qu'annonce l'agence Reuters.

Bill Gates fut l'un des fondateurs de Microsoft Corp, il y a 38 ans. C'est la première fois que le personnage de Bill Gates, encore et toujours respecté et influent dans l'entreprise, est visé de la sorte, indique Reuters. La position du CEO Steve Ballmer par contre est sous pression depuis des années déjà.

Les trois actionnaires estiment que Gates ferait obstacle à de nouvelles stratégies et restreindrait le pouvoir du nouveau CEO. Ce dernier ne pourrait ainsi pas réaliser les innovations indispensables, craignent-ils. Ils pensent en outre que Gates est trop puissant eu égard à son actionnariat toujours moindre. Gates réduit en effet progressivement son nombre d'actions. En 1986, avant que Microsoft n'entre en Bourse, il détenait 49 pour cent des actions. Chaque année, il vend environ 80 millions d'actions. S'il poursuit sur cette lancée, il ne possèdera plus de participation financière dans l'entreprise d'ici 2018.

Il a aussi renoncé à la direction quotidienne de Microsoft. En 2000, Ballmer y est devenu CEO, afin que Gates puisse davantage se consacrer à son institution philanthropique, la Bill & Melinda Gates Foundation. Pour sa part, Ballmer a déclaré en août qu'il se retirerait dans l'année. Depuis lors, Microsoft est à la recherche d'un nouveau CEO. Le conseil d'administration a déjà fait savoir qu'il ne s'écarterait pas de la stratégie mise en place par Ballmer.

'Bill peut encore jouer un rôle assez important' La nouvelle de l'opposition à Gates a engendré des réactions diverses chez les autres actionnaires. Todd Lowenstein, portfolio manager chez HighMark Capital Management, déclare ainsi que le remplacement de la 'vieille garde peut produire l'oxygène nécessaire pour que la stratégie de l'entreprise soit correctement appliquée.'

Il en va tout autrement de Kim Caughey Forrest, senior analist chez Fort Pitt Capital Group, qui estime que ce n'est pas le moment pour Microsoft de se passer de Gates. Au contraire: il peut encore jouer un rôle assez important, selon lui: 'Je pense qu'il manque actuellement un visionnaire technologique à Microsoft. Bill pourrait aisément remplir ce rôle.'

Microsoft sous pression Selon Reuters, rien n'indique cependant que le conseil d'administration acceptera les desiderata des trois actionnaires qui possèdent conjointement plus de 5 pour cent des actions. L'identité du trio doit rester secrète, à en croire les sources de Reuters. Gates est le principal actionnaire individuel avec ses quelque 4,5 pour cent d'actions. L'entreprise a une valeur de 277 milliards de dollars, soit quelque 205 milliards d'euros.

Même si Microsoft est avec ses 22 milliards de dollars de bénéfice enregistrés l'an dernier, encore et toujours l'une des entreprises technologiques les plus valorisées, elle n'a pas la vie facile. Son système d'exploitation IT Windows et, dans une moindre mesure, sa suite logicielle Office, sont sous pression car les tablettes et smartphones grignotent des parts du marché des PC. Les actions de Microsoft ont stagné ces dernières années, et l'entreprise a dû céder du terrain à Apple et Google dans le domaine de l'informatique mobile. (SD)

En savoir plus sur:

Nos partenaires