Dell-EMC: l'impact sur les filiales belges encore inconnu

13/10/15 à 14:14 - Mise à jour à 14:30

Source: Datanews

Dell et EMC disposent conjointement de plus de 150.000 collaborateurs, dont plus de 300 en Belgique

Dell-EMC: l'impact sur les filiales belges encore inconnu

. © Dell.

L'on ne sait actuellement pas encore quel sera l'impact du méga-rachat sur les filiales belges des deux entreprises et sur leur personnel. De toute façon, EMC devra d'abord quitter la Bourse, et le rachat devra être entériné avant tout changement.

C'est à Zaventem qu'EMC et sa filiale VMware ont installé leurs bureaux pour la Belgique et le Luxembourg. 204 personnes y travaillent pour l'instant, dont 170 pour EMC et 34 pour VMware. Sur ces 204 collaborateurs, 37 s'occupent du marché luxembourgeois.

Selon les données de Trends Top, la filiale Belux a enregistré en 2014 un chiffre d'affaires supérieur à 28 millions d'euros. Depuis 2013, la filiale installée dans notre pays est dirigée par Arnaud Bacros, qui travaille pour l'entreprise depuis 2000 déjà. Quant aux activités de VMware, elles sont de la responsabilité de Luc Costers.

Pour sa part, Dell Belux est dirigée depuis 2008 par Pascale Van Damme, à qui Data News avait en 2014 encore décerné le titre d'ICT Woman of the Year. La filiale belge de Dell est installée à Zellik, où travaillent plus de 134 personnes (134,10 équivalents temps plein, selon les données de Trends Top). En 2014, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires d'un peu plus de 21 millions d'euros.

A l'échelle internationale, EMC occupait 70.000 personnes l'année dernière et ce, même si l'entreprise avait entre-temps entamé une phase de licenciements, par laquelle 1.500 collaborateurs ont dû s'en aller au début de cette année. Chez Dell qui, en tant qu'entreprise privée, doit moins autoriser que l'on visionne ses projets, le dernier nombre de collaborateurs connu (2013) était de 110.000 personnes. Il doit probablement y en avoir moins aujourd'hui, étant donné que le CEO Michael Dell avait en son temps déjà indiqué que la privatisation de l'entreprise générerait un certain nombre de pertes d'emploi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires