Dell accuse Philips de formation d'un cartel de tubes cathodiques

22/02/13 à 13:45 - Mise à jour à 13:45

Source: Datanews

Le fabricant d'ordinateurs Dell a accusé l'entreprise néerlandaise Philips d'avoir convenu illégalement avec d'autres fabricants des prix de tubes cathodiques. Voilà ce qu'a annoncé le groupe américain ce jeudi.

Dell accuse Philips de formation d'un cartel de tubes cathodiques

Sept entreprises internationales (Philips, LG, Samsung, Panasonic, Toshiba, Technicolor et Chunghwa) ont entre 1996 et 2006 convenu illégalement de tarifs pour la production de tubes cathodiques, pour pouvoir ainsi maintenir les prix de vente artificiellement hauts. Le fabricant d'ordinateurs Dell a été l'un des grands perdants dans cette affaire.

Les entreprises du cartel se sont vu imposer en décembre de l'année dernière une amende d'un montant d'1,47 milliard d'euros par la Commission européenne, même s'il s'agit là d'une ancienne technologie car entre-temps, l'on est quasiment entièrement passé aux écrans plats. Philips et LG ont été les plus lourdement punies. L'entreprise néerlandaise va du reste faire appel du jugement rendu à Bruxelles.

A présent, Dell entreprend aussi une action à l'encontre de Philips qui, à cette époque, lui fournissait des écrans cathodiques. Philips a confirmé ce jeudi que Dell avait déposé une plainte contre elle aux Etats-Unis. "Comme il s'agit d'une affaire juridique en cours, nous ne pouvons faire davantage de commentaires", a déclaré un porte-parole. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires