Délit d'initié chez DiData?

24/08/10 à 11:49 - Mise à jour à 11:49

Source: Datanews

Des contrôleurs sud-africains vont examiner les activités commerciales de Dimension Data.

Délit d'initié chez DiData?

Des contrôleurs sud-africains vont examiner les activités commerciales de Dimension Data.

Est visée par ce contrôle la hausse des activités commerciales au cours des jours qui ont précédé l'annonce de la reprise par la japonaise NTT de la sud-africaine Dimension Data (DiData). Les régulateurs sud-africains vont vérifier s'il n'y a pas eu de délit d'initié dans les transactions d'actions de DiData, peut-on lire sur le site britannique CRN. Le volume de ces transactions a en effet atteint un record inattendu au cours des jours qui ont précédé la vente de l'entreprise.

C'est le 15 juillet que l'entreprise télécom japonaise NTT annonçait qu'elle allait racheter la société cotée en Bourse DiData pour 2,5 milliards d'euros. Deux jours avant cette année, des actions ont été négociées pour plus du triple de ce montant. Le14 juillet, plus de cinq millions d'actions ont ainsi été négociées.

Le Financial Services Board (FSB) sud-africain suspecte que ces transactions soient entachées d'un délit d'initié. DiData a indiqué qu'elle supportera l'action du FSB. En Afrique du Sud, les personnes qui effectuent des opérations de ce genre sont passibles de fortes amendes.

Dans une réaction publiée vendredi dernier, DiData a déclaré que son chiffre d'affaires réalisé au troisième trimestre a crû de 22 pour cent en comparaison de celui enregistré au cours de la période correspondante de 2009. Son bénéfice d'exploitation a lui aussi augmenté nettement.

En collaboration avec Channelweb.nl

En savoir plus sur:

Nos partenaires