Décès de Jack Tramiel, le fondateur de Commodore

10/04/12 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: Datanews

Jack Tramiel, connu pour le Commodore et l'Atari, est décédé à l'âge de 83 ans.

Décès de Jack Tramiel, le fondateur de Commodore

Jack Tramiel, connu pour le Commodore et l'Atari, est décédé à l'âge de 83 ans.

Né sous le nom de Jacek Trzmiel en 1928 en Pologne, Jack Tramiel survécut au camp de concentration d'Auschwitz, puis à un camp de travail, avant d'émigrer aux Etats-Unis en 1947. Après une brève carrière au sein de l'armée, il créa en 1953 une entreprise qui, à l'origine, produisait et entretenait des machines à écrire, puis des calculettes. A partir de 1955, l'entreprise se mua en Commodore Business Machines, la société qui lui permit d'acquérir une grande notoriété en tant que fabricant du Commodore PET (Personal Electronic Transactor). Développé par Chuck Peddle, le PET, de même d'ailleurs que l'Apple II et le Radio Shack/Tandy TRS-80 Model 1, fut lancé dans les années septante et fut à la base de la révolution des microordinateurs à la portée de tout un chacun. Ensuite, Tramiel se distingua encore deux fois de manière exceptionnelle avec les Commodore VIC-20 et C64 (l'ordinateur domestique le plus vendu de tous les temps). Tramiel déclara à l'époque à ce propos: "We need to build computers for the masses, not the classes." Il utilisa à chaque fois un processeur de MOS Technology (une entreprise appartenant à Commodore et produisant le 6502 - le processeur utilisé dans l'Apple II, ainsi que dans les premiers ordinateurs domestiques Commodore et Atari).

Atari En 1984, Jack Tramiel quitta Commodore, pour lancer peu après une nouvelle entreprise, Tramel Technology. Cette même année, l'entreprise racheta la division des ordinateurs domestiques Atari de Warner Communications et changea de nom pour devenir Atari Corporation. Elle était ainsi prête à écrire une nouvelle histoire à succès. Avec la série Atari ST (le 520ST et tout particulièrement le 1040ST) sur base de la famille de processeurs Motorola 68000, Tramiel créa un ensemble de microordinateurs extrêmement populaires, introduisant auprès du grand public sous le slogan 'the poor man's Macintosh' des éléments comme l'interface utilisateur graphique (GEM de DR), la souris, etc. Grâce à l'interface MIDI incorporée, la série connut aussi un grand succès auprès de ceux qui s'occupaient de création et de traitement musical numérique.

Atari tenta ensuite de migrer vers le marché du poste de travail ('workstation') avec le TT piloté 68030, ainsi que vers le marché mobile avec la console de jeu Lynx, mais ces deux tentatives échouèrent pour diverses raisons.

Avec la mort Jack Tramiel disparaît un pionnier de l'histoire du microordinateur, dont l'impact au cours de la période initiale a été au moins égal, sinon plus grand que celui d'icônes telles Steve Jobs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires