De Persgroep également intéressé par Base?

27/07/12 à 12:47 - Mise à jour à 12:47

Source: Datanews

De Persgroep examinerait le dossier de la vente de l'opérateur GSM Base avec plusieurs partenaires financiers. Début de la semaine prochaine, les parties intéressées doivent déposer une offre non-liante pour la filiale belge de KPN. A côté de plusieurs grandes sociétés d'investissements, et peut-être même BT, De Persgroep serait également en train d'étudier une offre. C'est ce que révèle le quotidien économique De Tijd, mais De Persgroep n'a pas souhaité faire de commentaire. Base - dont le prix serait de 1,6 à 1,8 milliard d'euros - est cependant beaucoup trop coûteux pour la seule société de médias. C'est la raison pour laquelle Christian Van Thillo et les siens devront probablement s'allier à d'autres parties, dont l'identité n'est pas précisée.

De Persgroep également intéressé par Base?

De Persgroep examinerait le dossier de la vente de l'opérateur GSM Base avec plusieurs partenaires financiers.

Début de la semaine prochaine, les parties intéressées doivent déposer une offre non-liante pour la filiale belge de KPN. A côté de plusieurs grandes sociétés d'investissements, et peut-être même BT, De Persgroep serait également en train d'étudier une offre. C'est ce que révèle le quotidien économique De Tijd, mais De Persgroep n'a pas souhaité faire de commentaire. Base - dont le prix serait de 1,6 à 1,8 milliard d'euros - est cependant beaucoup trop coûteux pour la seule société de médias. C'est la raison pour laquelle Christian Van Thillo et les siens devront probablement s'allier à d'autres parties, dont l'identité n'est pas précisée.

L'intérêt affiché par De Persgroep pour Base n'est pas tellement illogique en soi, compte tenu du fait que Telenet aurait également des vues sur l'opérateur mobile. Les relations entre Telenet et De Persgroep sont actuellement tendues. Les deux parties s'opposent depuis des mois sur le montant que Telenet doit verser en tant que télé-distributeur aux chaînes de la VMMa (VTM, 2BE, Vitaya), dont De Persgroep et Roularta détiennent chacun 50%.

Ajoutez à cela les propres projets mobiles nourris par De Persgroep et Roularta. Leur projet "Hawaii" - en collaboration avec Base, ce qui n'est pas anodin - vise à rendre des articles et des images vidéo plus facilement accessibles aux appareils mobiles comme les smartphones et les tablettes. Un premier produit consiste dans un abonnement à l'internet mobile. Compte tenu de leurs relations difficiles, De Persgroep se passerait volontiers d'un rachat de Base par Telenet.

Dans le contexte du projet Hawaii, il serait toutefois également logique que Roularta prenne part à une offre sur Base. Mais le CEO de Roularta, Rik De Nolf, dans une réponse à nos questions, a précisé avec insistance "ne pas être impliqué" dans ces projets.

En savoir plus sur:

Nos partenaires