De nouvelles directives pour rendre le cyberespace plus sûr pour les enfants

08/10/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

L'International Telecommunication Union (ITU) a présenté hier à Genève une série de nouvelles directives destinées à protéger les enfants dans le cyberespace.

L'International Telecommunication Union (ITU) a présenté hier à Genève une série de nouvelles directives destinées à protéger les enfants dans le cyberespace.

On savait déjà que la cyber-sécurité était un point important à l'agenda du congrès Telecom World de Genève. Hier mercredi, toute l'attention s'est réellement focalisée sur le groupe cible le plus vulnérable et le plus influençable, celui des enfants. Sous l'égide des Nations Unies, l'ITU a ainsi présenté son initiative 'Child Online Protection' (COP) regroupant des organisations et entreprises du monde entier en vue de sécuriser davantage le cyberespace pour les tout petits.

Les 4 objectifs de COP sont l'identification des risques en ligne, la mise en évidence des problèmes, le développement de solutions pratiques pour réduire les risques, et le partage de la connaissance en la matière. Conjointement avec l'Unicef, la GSM Association, Interpol, Telefonica, l'European Broadcasting Union (EBU), Telecom Italia et bien d'autres, une structure a été mise sur pied qui pourrait - idéalement - être approuvée par tous les pays du monde.

Les directives de la structure COP s'adressent à 4 groupes: les politiciens, les parents et éducateurs, l'industrie télécom et - last but not least - les enfants eux-mêmes. Hamadoun Touré, le secrétaire général de l'ITU, qui, à l'entendre, a eu toutes les peines du monde à faire décoller l'initiative dans le contexte politique difficile des Nations Unies, parle d'un "premier pas important vers la cyber-paix".

Jasna Matic, ministre télécom de la Serbie, a en tout cas salué cette initiative à Genève et a déclaré qu'elle allait actualiser et adapter en conséquence les directives en vigueur dans son pays. A méditer peut-être par notre ministre Vincent Van Quickenborne?

Si vous le souhaitez, vous pouvez télécharger les nouvelles directives COP sur http://www.itu.int/cop

Nos partenaires