De nouveau des spéculations à propos d'un 'mariage' Intel - Qualcomm

24/07/15 à 11:22 - Mise à jour à 11:21

Source: Datanews

Qualcomm envisage de se scinder en deux divisions, et Intel semble être le partenaire tout trouvé pour la division des puces.

De nouveau des spéculations à propos d'un 'mariage' Intel - Qualcomm

. © Reuters

A Wall Street, les rumeurs vont actuellement bon train au sujet de Qualcomm, selon l'agence de presse Reuters. Ces rumeurs ont été alimentées par les mauvais résultats du fondeur de puces, mais aussi de la vague de licenciements et de la restructuration annoncées par l'entreprise. Qualcomm a en effet communiqué ce mercredi qu'elle envisageait de se scinder, sur l'insistance de son actionnaire Jana Partners.

Reuters a collecté plusieurs avis d'analystes et de connaisseurs du marché, qui renvoient avant tout vers Intel. "The chip deal to end all chip deals, déclare ainsi l'analyste Timothy Arcuri (Cowen and Co). Un accord entre Qualcomm et Intel pourrait donner à cette dernière la stimulation nécessaire qu'elle recherche depuis si longtemps déjà sur le plan des puces pour smartphones. Intel ne parvient en effet toujours pas à vendre une alternative populaire à part entière à la série Snapdragon des processeurs mobiles Qualcomm. Un accord avec Qualcomm ouvrirait aussi à Intel les portes de l'important marché chinois.

Concurrence asiatique

Pour sa part, un accord conclu avec Intel pourrait permettre à Qualcomm de réduire encore ses coûts et provoquerait une diminution des prix. Cela s'avère en effet nécessaire à présent que l'entreprise asiatique MediaTek par exemple arrive à séduire de plus en plus de fabricants d'appareils mobiles. Mais d'autres parties sont également intéressées, comme un groupe asiatique soutenu par les autorités chinoises et Samsung. Samsung a été pendant longtemps l'un des gros clients des processeurs Snapdragon, mais l'entreprise utilise à présent une puce propre dans son Galaxy S6.

Il n'empêche qu'Intel semble être le partenaire rêvé pour Qualcomm. Ou comme l'a formulé à Reuters Cody Acree, analyste chez Ascendiant Capital Markets: "Un tel mariage pourrait propulser directement Intel à la tête du marché des puces mobiles et assurer l'indispensable diversification à l'écart des PC." Intel et Qualcomm s'abstiennent de tout commentaire à ce propos.

En savoir plus sur:

Nos partenaires