"De l'urgent besoin de SLA pour les données mobiles"

15/10/10 à 12:03 - Mise à jour à 12:03

Source: Datanews

Les opérateurs mobiles doivent en fin de compte se préoccuper de Service Level Agreements (SLA) pour les données mobiles. "Il y a encore trop d'obligation de moyens."

"De l'urgent besoin de SLA pour les données mobiles"

Les opérateurs mobiles doivent en fin de compte se préoccuper de Service Level Agreements (SLA) pour les données mobiles. "Il y a encore trop d'obligation de moyens."

"Il est temps que les opérateurs mobiles sortent finalement des SLA pour les données mobiles. C'est encore trop souvent une affaire d'obligation de moyens et de goodwill." Voilà ce qu'a déclaré Luc Van Durme, ICT service delivery manager chez Eandis, lors du récent Data News ICT Summit organisé à Vilvorde.

Et d'ajouter que le SLA fera certainement partie de la prochaine demande de proposition (request for proposal) d'Eandis, qui devrait sortir au printemps 2011. Eandis compte 1.500 terminaux de données utilisant le réseau 3G/GPRS de Proximus.

Luc Van Durme, membre actif de Beltug, précisera encore davantage l'un ou l'autre point lors de la réunion des grands utilisateurs télécoms. Le besoin de SLA pour les données mobiles est depuis assez longtemps en discussion, mais les opérateurs mobiles se dérobent de crainte que leurs réseaux 3G ne soient pas optimaux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires