De l'argent frais pour Meucci

02/05/07 à 00:00 - Mise à jour à 01/05/07 à 23:59

Source: Datanews

L'entreprise technologique gantoise Meucci, spécialisée dans l'équipement de détection pour opérateurs mobiles, va recevoir 0,5 million d'euros supplémentaires de la part de son investisseur principal, QAT. Voilà qui devrait soutenir la croissance rapide de l'entreprise.

Meucci, fondée en 2003, table cette année sur une forte croissance de son chiffre d'affaires d'1,5 million d'euros en 2006 à pas moins de 10 millions cette année. Elle occupe aujourd'hui 40 collaborateurs, mais devrait atteindre la soixantaine d'ici la fin de l'année. Elle va par ailleurs ouvrir dans quelques semaines un bureau à Singapour. Selon le journal De Tijd, Meucci a obtenu un supplément de 0,5 million d'euros de son principal investisseur, QAT. Ce groupe possède déjà 47 pour cent de Meucci et y a investi plus d'1,4 million d'euros. Chez QAT, on retrouve notamment Yves Vansante, l'un des fondateurs d'Intouch, un revendeur bruxellois de téléphonie revendu en 1999 à GTS.Trois des cinq plus importants opérateurs mobiles européens sont clients chez Meucci, surtout pour la détection des simboxes. Les entreprises tentent en effet de dévier leurs communications GSM par l'étranger pour pouvoir bénéficier de coûts d'interconnexion inférieurs. Meucci a pu en détecter pas moins de 50.000 l'an dernier. On estime qu'une simbox représente une perte annuelle possible de 3.500 euros pour un opérateur. Lors du récent congrès 3gsm de Barcelone, Meucci a également lancé l'équipement nécessaire pour intercepter la Voix sur IP (VoIP) dans les réseaux 3g. Il s'agit ici surtout d'utilisateurs Skype qui restent en permanence en ligne et surchargent ainsi le réseau.

Nos partenaires