De l'argent européen en vue pour le centre belge de cybercriminalité

13/01/11 à 11:04 - Mise à jour à 11:04

Source: Datanews

Le ministre de la Justice, Stefaan De Clerck, espère recevoir bientôt le feu vert pour le financement européen d'un "centre national belge de lutte contre la cybercriminalité".

De l'argent européen en vue pour le centre belge de cybercriminalité

Le ministre de la Justice, Stefaan De Clerck, espère recevoir bientôt le feu vert pour le financement européen d'un "centre national belge de lutte contre la cybercriminalité".

Le dossier est soutenu tant par Stefaan De Clerck que par la ministre de l'intérieur, Annemie Turtelboom, et par le ministre de l'ICT, Vincent Van Quickenborne. En avril 2010, une déclaration d'intention dans ce sens avait été signée. Aux dires de Stefaan De Clerck à la commission Justice de la Chambre, le but "est de regrouper la connaissance des représentants du monde académique, des entreprises, de la police, de la magistrature, des centres de formation, etc. Selon moi, la création d'un lieu de rencontre de divers spécialistes est une absolue nécessité pour voir comment il est possible de réagir en cas d'attaque ou de danger imminent".

Si l'Europe approuve le dossier - et cela interviendra très probablement en février -, l'on disposera d'1,8 million d'euros d'argent européen. Le centre sera établi à Courtrai, comme cela avait du moins été dit l'an dernier lors de la signature de la déclaration d'intention. A l'origine, l'objectif était de rendre le centre opérationnel à l'automne 2010 déjà.

Nos partenaires