De jeunes entreprises belges immergées dans le secteur londonien des start-ups

03/10/16 à 12:25 - Mise à jour à 12:25

Source: Datanews

La semaine dernière, une délégation de six jeunes entreprises belges s'est rendue à Londres, l'une des villes européennes recensant le plus de start-ups florissantes. Les petites entreprises y ont notamment eu l'opportunité de se présenter à quelques investisseurs en vue et ont littéralement été submergées d'informations sur la manière de faire des affaires dans la capitale britannique. "Le pool d'expertise y est gigantesque", selon elles.

De jeunes entreprises belges immergées dans le secteur londonien des start-ups

© istock

La mission à Londres était une initiative de Startups.be, l'a.s.b.l. qui aide les start-ups belges au niveau de leurs plans de croissance et qui organise annuellement diverses missions Go Global. L'on y retrouvait cette fois les start-ups Social Seeder, LindaCare, Bundl, VicThorious, CrowdAngels et POM.

Selon Startups.be, ce genre de mission exploratoire à Londres est un véritable must pour les petites entreprises débutantes. "Les start-ups ayant des ambitions internationales apprennent qu'il est souvent plus facile de collaborer avec des partenaires américains et asiatiques à partir d'un bureau à Londres", déclare Frederik Tibau, en charge chez Startups.be des missions Go Gobal dans les pays anglo-saxons. "Voilà pourquoi il est à coup sûr intéressant d'examiner s'il n'est pas possible d'ouvrir une filiale dans la capitale britannique."

"Il n'existe que quelques villes dans le monde regroupant autant de talent et d'argent, et il règne en outre un climat très favorable aux entrepreneurs en Grande-Bretagne", ajoute Tibau.

"C'est ainsi par exemple que des particuliers et des 'business angels' ont droit à de nombreux avantages fiscaux, lorsqu'ils investissent dans des entreprises britanniques. De cette manière, les risques liés à l'investissement sont réduits à un minimum pour ces gens."

Programme

Le programme de nos starts-ups belges comprenait entre autres des rencontres avec des entrepreneurs chevronnés de la scène technologique londonienne, des sessions de présentation à des investisseurs et un cours d'apprentissage du régime fiscalo-légal donné par London & Partners.

Johannes Vermeire de la start-up POM, qui avait lancé l'année dernière une appli pour le paiement des factures, témoigne: "Cette mission s'est avérée surtout intéressante dans le cadre de notre expansion internationale. En nous présentant dans un site tel le Campus de Google par exemple, nous avons reçu un feedback aussi précieux que pertinent de la part de capital-risqueurs."

"Il est aussi extrêmement intéressant de pouvoir participer à moindres frais à ce genre de mission grâce à Startups.be. L'on apprend énormément en peu de temps et l'on ne doit ensuite plus recourir à des consultants très coûteux (rire)."

"Grâce aux contacts que nous avons établis durant ce trip, nous avons acquis une meilleure vision du marché britannique", confirme Nicolas Giraud, CEO de LindaCar. LindaCare est une start-up qui a conçu une plate-forme logicielle permettant de contrôler à distance les patients souffrant de maladies chroniques.

"En outre, l'on bénéficie évidemment aussi d'une visibilité internationale. Les contacts que nous avons noués ici, nous ne sommes pas prêts de les perdre. Ils nous viendront sans aucun doute bien à point dans le cadre de la poursuite de notre internationalisation."

"Cette ville dynamique représente tout à fait l'actuelle génération de start-ups", conclut Sebastian Matoso, co-CEO de la start-up numérique Social Seeder, qui amplifie sensiblement la portée de vos messages sur les médias sociaux par l'entremise d'ambassadeurs.

"La scène londonienne est nettement plus mature que la belge. J'y ai déjà fait la connaissance de plusieurs professionnels talentueux. Le pool d'expertise y est vraiment gigantesque."

Nos partenaires