De Croo: 'On pourra bientôt se connecter aux pouvoirs publics avec son smartphone'

16/01/17 à 12:25 - Mise à jour à 12:24

Source: Belga

Quiconque souhaite se connecter aux sites web des pouvoirs publics, pourra bientôt le faire nettement plus facilement avec son smartphone par exemple. Le conseil des ministres a dans ce but approuvé ce vendredi une proposition de loi.

De Croo: 'On pourra bientôt se connecter aux pouvoirs publics avec son smartphone'

© Wim Kopinga

Tout qui souhaite communiquer avec les pouvoirs publics, doit actuellement souvent utiliser la carte d'identité électronique (eID). Cette procédure controversée appartiendra sous peu au passé, selon le ministre des télécommunications Alexander De Croo (Open Vld).

Se connecter aux sites web des services publics belges doit se faire aujourd'hui au moyen de l'eID. "Pour de nombreuses personnes, cela représente une épreuve que de recourir à cette eID. Nous observons que c'est pour beaucoup un obstacle à la communication numérique avec les autorités", déclare le ministre De Croo. C'est certes déjà possible de le faire avec le smartphone, mais cela demande au préalable une longue procédure. Avec la nouvelle loi, ces problèmes devraient être bientôt résolus.

Collaboration avec des partenaires privés

Le texte de loi autorisera de nouveaux moyens d'identification innovants pour la connexion aux sites des pouvoirs publics. Ce ne sera plus le pouvoir public lui-même qui développera ces outils d'identification mobiles. Désormais, des partenaires privés auront également l'opportunité de mettre au point des moyens d'identification en ligne pour la communication numérique entre citoyens, entreprises et pouvoirs publics. "Le savoir-faire pour ce genre de développements se trouve aujourd'hui dans le secteur privé. Utilisons-le donc. Nous stimulerons ainsi l'innovation", affirme encore De Croo.

Les partenaires privés devront suivre des règles de reconnaissance strictes. En fonction de la sensibilité de la communication, les services publics devront déterminer quel niveau de sécurité (élevé, substantiel ou faible) sera nécessaire pour avoir accès à leurs services en ligne. En outre, les services devront accepter tous les moyens d'identification en ligne qui satisfont au niveau de sécurité choisi au préalable.

D'autres applications encore

Idéalement, le paysage évoluera, selon le ministre, vers des outils d'identification qui seront utilisables pour les contacts numériques tant avec les pouvoirs publics qu'avec les banques, sociétés d'utilité publique, compagnies d'assurances, etc. "Elles aussi ont tout intérêt à garantir l'identité et la sécurité des données de leurs clients. C'est ce que nous rendrons possible avec ce nouveau cadre légal." De Croo espère ainsi que le problème des multiples noms d'utilisateur et mots de passe sera résolu.

La proposition de loi règlera en outre la connexion des citoyens belges aux sites web des pouvoirs publics d'autres pays de l'UE. Pensons ici aux déclarations d'impôts, à la consultation d'un dossier médical ou à l'inscription à une université étrangère.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos