De Croo: 'Nous ne pouvons pas commettre les mêmes erreurs qu'avec la 4G'

19/06/15 à 14:28 - Mise à jour à 14:28

Le régulateur belge des services postaux et des télécommunications (IBPT) a réuni dans son bâtiment Flagey des représentants du secteur technologique pour évoquer l'avenir. Des directeurs de Google, Microsoft, Proximus et Telenet ont pris la parole, et le ministre des télécommunications Alexander De Croo était présent lui aussi.

De Croo: 'Nous ne pouvons pas commettre les mêmes erreurs qu'avec la 4G'

© Belga

Dominique Leroy et John Porter, les CEO de respectivement Proximus et de Telenet, ont insisté sur l'importance des investissements dans l'infrastructure pour l'avenir numérique, où différents appareils seront interconnectés via internet.

'Créer les conditions adéquates pour l'Internet of Things'

Le ministre des télécoms De Croo (Open VLD) a indiqué clairement qu'il avait compris le message. "Si nous voulons un 'internet of things', il convient de créer les conditions adéquates pour les investissements et l'accès", a-t-il déclaré lors de l'événement organisé par l'IBPT.

Il a également insisté sur l'importance d'une stabilité dans la réglementation et sur le plan fiscal: "Il est très important que nous ne commettions pas les mêmes erreurs qu'avec la 4G. Notre ambition doit être d'avoir la 5G parmi les premiers."

De Croo a encore travaillé comme jobiste chez un opérateur télécom

Hier jeudi, De Croo qui, soi dit en passant, a révélé qu'il avait travaillé dans les années nonante comme étudiant jobiste pour un opérateur télécom, avait déjà affirmé qu'il ne trouvait "pas judicieux" le projet du gouvernement bruxellois d'appliquer une taxe sur les pylônes GSM. Proximus, Mobistar et Base avaient la semaine dernière encore ameuté en toute hâte la presse, pour exprimer leur désapprobation à propos de cette taxe, laquelle a précédemment déjà été introduite en Wallonie.

(Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires