'Davantage de trafic internet mobile que fixe' (mais pas en Belgique)

02/11/16 à 12:12 - Mise à jour à 12:11

Source: Datanews

Le trafic internet en provenance des tablettes et smartphones dépasse pour la première fois celui émanant des ordinateurs portables et de bureau. Voilà ce qu'a déterminé le 'traceur' de sites web Statcounter, qui ne donne cependant pas une image tout à fait complète.

'Davantage de trafic internet mobile que fixe' (mais pas en Belgique)

© Getty Images/iStockphoto

Selon Statcounter, l'on a enregistré en octobre 51,3 pour cent de trafic internet issu des smartphones et tablettes contre 48,7 pour cent provenant de desktops (dont font aussi partie les ordinateurs portables, selon le 'traceur'). C'est la première fois que cela se produit. Pour Statcounter, cette évolution représente un signal évident pour les petites entreprises et les indépendants. C'est ainsi également que Google attribue depuis quelques années un meilleur classement aux sites aisément accessibles par la voie mobile.

Statcounter apporte toutefois la nuance, selon laquelle le rapport mobile/fixe diffère d'un pays à l'autre. En Inde, plus de 75 pour cent du trafic provient d'appareils mobiles. Aux Etats-Unis, le trafic mobile est de 42 pour cent (contre 58 pour cent de trafic fixe). En Belgique, les PC représentent 68,6 pour cent du trafic internet contre 22,86 pour cent de trafic via les smartphones et 8,54% via les tablettes.

Trafic de sites web face au trafic internet

Statcounter dispose de 'pisteurs' sur 2,5 millions de sites web et passe ainsi en revue 15 milliards de visionnements de page par mois. Il en résulte que l'entreprise est tout à fait à même de présenter des tendances significatives. Il est évident que le trafic provenant des appareils mobiles croît, mais ces chiffres ne représentent qu'une partie du phénomène, puisque Statcounter n'observe que les sites qui ont accepté d'installer un 'pisteur', ce qui donne une image quelque peu tronquée.

De plus, il s'agit ici surtout du nombre de visites, donc pas forcément du trafic effectif généré par un surfeur. Quelqu'un qui, disons, regarde une vidéo d'une heure sur YouTube, génère plus de trafic internet, même s'il ne visionne qu'une seule page. Mais quelqu'un qui ouvre cinq articles sur Datanews.be, génère moins de trafic, alors qu'il représente cinq visionnements de page.

Même si la diffusion vidéo (qui produit beaucoup de trafic internet) s'avère populaire aujourd'hui aussi sur les tablettes et les smartphones, elle n'est donc pas explicitement comptabilisée par Statcounter. Le nombre de visites de sites web par le biais d'appareils mobiles prend donc le dessus, mais c'est en grande partie indépendamment de la quantité du trafic internet.

En savoir plus sur:

Nos partenaires