Davantage de clients mobiles permettent à Belgacom de garder le cap

26/07/13 à 13:36 - Mise à jour à 13:36

Source: Datanews

Belgacom est parfaitement en ligne avec les attentes annuelles et fait même un peu mieux que prévu. Sa focalisation sur la conquête de clients mobiles semble porter ses fruits: 46.000 nouveaux clients sont venus s'ajouter au deuxième trimestre.

Davantage de clients mobiles permettent à Belgacom de garder le cap

Belgacom est parfaitement en ligne avec les attentes annuelles et fait même un peu mieux que prévu. Sa focalisation sur la conquête de clients mobiles semble porter ses fruits: 46.000 nouveaux clients sont venus s'ajouter au deuxième trimestre.

L'ensemble du groupe Belgacom a enregistré au deuxième trimestre un chiffre d'affaires de 1.583 millions d'euros, en recul d'1,7 pour cent en comparaison avec la même période de l'année dernière. Cette régression serait due à l'impact de la réglementation et surtout à celui des applications tarifaires mobiles. Elle est cependant en partie compensée par de solides apports provenant des produits fixes et d'une croissance limitée chez BICS.

La division à la consommation a vu son chiffre d'affaires diminuer d'1,8 pour cent, alors que la division 'enterprise' a enregistré un recul de 0,7 pour cent. Comme déjà indiqué, Belgacom International Carrier Services (BICS) a pour sa part réalisé une hausse limitée de 0,9 pour cent de son chiffre d'affaires.

Pour son deuxième trimestre, Belgacom annonce une marge brute d'exploitation (ebitda) de 430 millions d'euros. C'est 1,9 pour cent de moins que durant la même période de 2012, mais mieux que ce que les analystes avaient prévu. Sur une base comparable, indépendamment d'une adaptation comptable unique en 2012, l'ebitda du groupe a régressé de 9 pour cent. Outre l'impact de la réglementation, ce recul de l'ebitda reflète aussi la pression exercée sur la marge dans le domaine du mobile, ainsi que les coûts d'acquisition d'abonnés (SAC) supérieurs dans le segment 'consumer'.

Les analystes qui avaient été pressentis par Bloomberg, s'étaient basés sur une ebitda de 414 millions d'euros 'seulement'. En net, Belgacom a conservé 155 millions d'euros au deuxième trimestre, ce qui est également plus que ce qui était attendu.

Belgacom garde ainsi le cap en vue de réaliser les attentes annuelles, plus précisément avec des apports au niveau du groupe d'1 à 2 pour cent inférieurs à ce qu'ils étaient l'an dernier et avec une ebitda de 4 à 6 pour cent moindre que l'ebitda ajustée d'1,801 milliard d'euros en 2012.

Mobile
Ce qui est étonnant, c'est que Belgacom a réussi à étoffer nettement sa clientèle mobile: au deuxième trimestre, pas moins de 46.000 nouveaux clients sont ainsi venus s'ajouter (+ 128.000 'postpaid', - 82.000 'prepaid'). L'opérateur attribue ce succès à son offre tarifaire mobile simplifiée et attractive, supportée par des subventions tactiques de smartphones et par un renforcement des campagnes de marketing.

Belgacom TV a encore accueilli 16.000 clients, alors que les lignes internet fixes (+ 5.000) et les packs (+ 19.000) se sont distingués aussi. Le nombre de lignes téléphoniques fixes a toutefois reculé de 39.000 unités.

"Je suis heureux de pouvoir affirmer que l'approche par Belgacom de la crise qui touche le marché mobile depuis octobre 2012, s'est avérée fructueuse jusqu'à présent", a mentionné le CEO Didier Bellens dans un communiqué de presse. "En capitalisant sur les niveaux de déperdition ('churn') stabilisés au premier trimestre, nous nous sommes focalisés au second trimestre sur la conquête de clients mobiles."

"Grâce à notre nouvelle offre mobile simplifiée et attractive lancée le 1er avril 2013, à nos campagnes de marketing renforcées et à nos subventions tactiques de smartphones, nous avons gagné du terrain et nous avons réussi à ramener notre croissance nette de clients mobiles dans le positif."

En savoir plus sur:

Nos partenaires