Davantage d'achats en ligne, mais pour des montants inférieurs

28/01/09 à 09:40 - Mise à jour à 09:39

Source: Datanews

Le chiffre d'affaires du commerce électronique belge a crû en 2008 de 28 pour cent par rapport à 2007 pour atteindre 590 millions d'euros. Le nombre de transactions e-commerciales a grimpé de 42 pour cent à 6,4 millions.

Le chiffre d'affaires du commerce électronique belge a crû en 2008 de 28 pour cent par rapport à 2007 pour atteindre 590 millions d'euros. Le nombre de transactions e-commerciales a grimpé de 42 pour cent à 6,4 millions.

Ces valeurs démontrent bien que les magasins web belges ne subissent provisoirement aucune conséquence négative de la crise économique actuelle, indique le spécialiste des paiements en ligne, Ogone. On peut en conclure que les consommateurs belges effectuent davantage d'achats sur internet, mais d'une autre côté, le montant moyen de leurs achats diminue. C'est ainsi que le montant d'achat en ligne moyen a été de 92 euros en 2008 contre 102 euros en 2007.

"C'est normal", estime Pierre Willaert, directeur d'Ogone. "Alors que les achats en ligne se limitaient précédemment surtout aux voyages, tickets de concert et CD, on constate à présent que l'offre se diversifie nettement et que les consommateurs se tournent toujours plus souvent vers internet pour de plus petits achats, ce qui entraîne une réduction du montant moyen par achat."

La hausse du nombre de transactions s'explique, selon Ogone, par le fait que toujours plus de choses peuvent être payées en ligne. "Pensons aux tickets de cinéma, billets de transport, cartes téléphoniques rechargeables, ... De plus, la confiance du consommateur dans les achats en ligne s'est elle aussi accrue. Il devient également plus familier avec ce phénomène.

En outre, le système des achats en ligne s'avère plus économique pour le consommateur. Il demande en effet moins d'investissements de la part du négociant, ce qui incite ce dernier à réduire ses prix, tout bénéfice pour le consommateur en cette période de crise."

Pour la plupart des achats en ligne, le consommateur utilise encore et toujours une carte de crédit, même si la carte à débit immédiat gagne du terrain.

Source: Belga

Nos partenaires