Daisy Van Cauwenbergh et son mari poursuivis pour fraude en matière d'entreprises IT

30/09/16 à 16:37 - Mise à jour à 16:37

Source: Datanews

L'ancienne Miss Belgique Daisy Van Cauwenbergh et son compagnon Johannes Fijen vont comparaître deux fois devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. Dans un premier dossier, ils sont poursuivis pour faux et usage de faux, fraude fiscale, blanchiment d'argent, faillites frauduleuses et crédit artificiel.

Daisy Van Cauwenbergh et son mari poursuivis pour fraude en matière d'entreprises IT

. © .

Dans le second, des faits de trafic de personnes et de travail illégal leur sont reprochés, ont confirmé vendredi diverses sources judiciaires à Belga.

Le premier dossier résulte d'une plainte déposée par l'Inspection spéciale des impôts (ISI) en décembre 2007, à la suite d'informations données par certains anciens employés de sociétés du couple. Il implique quatre entreprises informatiques basées à Zaventem et la plainte mentionne également de l'évasion fiscale et des préjudices à des créanciers, dont l'ONSS.

Fin juin 2008, quatre petites entreprises sont tombées en faillite et M. Fijen aurait tenté, en vain, de transférer les actifs et le personnel vers une nouvelle société afin d'éluder le paiement des cotisations ONSS et des précomptes professionnels.

Le 5 août 2008, des perquisitions ont été menées dans les quatre sociétés et au domicile du couple. Daisy Van Cauwenbergh et Johannes Fijen ont alors passé une nuit en cellule. Ils ont été libérés le lendemain mais le juge d'instruction les soupçonne encore.

L'affaire sera traitée le 4 novembre devant la 52e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles.

Cette même chambre doit, fin janvier, traiter le second dossier, dans lequel l'auditorat du travail de Hal-Vilvorde poursuit le couple pour trafic de personnes et travail illégal. Le duo aurait, entre 2005 et 2007, employé dans sa villa une Philippine en situation irrégulière, qui ne recevait que la chambre et le couvert en guise de salaire.

Le couple a disparu des radars pendant un temps et habiterait désormais aux Etats-Unis. Leur avocat ne souhaite faire aucun commentaire.

Nos partenaires