Cyberscandale en Suède: Löfven lâche deux ministres pour sauver son cabinet

27/07/17 à 14:51 - Mise à jour à 02/08/17 à 16:34

Source: Belga

Le Premier ministre suédois Stefan Löfven a sacrifié jeudi deux membres de son équipe, dont un cadre du Parti social-démocrate chargé de l'Intérieur, pour sauver son gouvernement minoritaire, affaibli par un scandale de fuites de données sensibles à l'étranger.

Cyberscandale en Suède: Löfven lâche deux ministres pour sauver son cabinet

Stefan Löfven © Reuters

Aux sources de cette affaire déjà ancienne mais dévoilée il y a seulement quelques semaines par les médias, la décision de l'Agence publique de transports de Suède de confier la gestion de ses services informatiques à la multinationale IBM. IBM a ensuite elle-même recouru à des sous-traitants en République tchèque et en Roumanie, au risque de leur donner accès à des informations sensibles ou secrètes alors que leurs techniciens n'avaient pas reçu d'habilitation de sécurité.

Face à la fronde de l'opposition du centre et de la droite qui menaçait de faire tomber des têtes lors d'une procédure exceptionnelle au Parlement, le Premier ministre a choisi de prendre les devants.

Premier sacrifié, le ministre de l'Intérieur Anders Ygeman, poids lourd du cabinet de centre-gauche, abandonne ses fonctions "à sa demande", a déclaré M.Löfven. Selon la presse nationale, M. Ygeman, qui à 47 ans était perçu comme un probable futur Premier ministre, n'a pas informé à temps le chef du gouvernement de l'existence de ces fuites.

Anna Johansson, ministre de tutelle de l'agence, est débarquée. Officiellement, elle a démissionné.

Nos partenaires