CyberClasse: une année chargée

15/06/11 à 09:26 - Mise à jour à 09:26

Source: Datanews

Alors que la phase de préparation de son successeur a officiellement été lancée, le projet CyberClasse entre dans sa dernière ligne droite. Il reste un an pour résorber un retard toujours flagrant.

CyberClasse: une année chargée

Alors que la phase de préparation de son successeur a officiellement été lancée, le projet CyberClasse entre dans sa dernière ligne droite. Il reste un an pour résorber un retard toujours flagrant.

Décidé en 2005, réellement lancé en 2009, le plan d'équipement IT des écoles wallonnes arrivera à son terme en fin d'année scolaire 2011-2012.

Dans l'état actuel des choses, un gros 40% des ordinateurs à déployer l'ont été (soit 16.000 systèmes), mais cela ne concerne encore que quelque 800 écoles, soit environ 25% des 3.250 établissements. Les établissements équipés à ce jour sont essentiellement des écoles secondaires ou des établissements de moyenne ou grande envergure. Le primaire et les petites écoles rurales restent les parents pauvres.

Quelque 1.200 projets sont en cours. Reste encore environ 1.200 écoles à convaincre et motiver puisqu'un-tiers du parc total n'ont pas encore rentré leur dossier (la Cellule CyberClasse refera un tour des retardataires à la rentrée). "Le problème est souvent la perception d'un investissement important en temps et en énergie alors qu'il s'agit simplement d'installer une poignée PC et un serveur", souligne Raymonde Yerna, en charge du dossier au sein du Cabinet Marcourt. "Il s'agit donc de déterminer à quelles conditions ces écoles peuvent entrer dans la dynamique. S'il faut simplifier le processus, nous ferons les aménagements nécessaires dans le programme CyberClasse."

Bonne nouvelle (si on peut dire), le budget peut couvrir le solde à équiper. Un nouvel outil de workflow (soumission et suivi en ligne du dossier) a - enfin - été mis au point. Il devrait faciliter les choses dès la rentrée. Et 5 nouveaux conseillers viennent renforcer la Cellule CyberClasse dans les prochains jours.

En savoir plus sur:

Nos partenaires