Cure de vitamines pour le réseau public fédéral FedMAN

15/03/06 à 00:00 - Mise à jour à 14/03/06 à 23:59

Source: Datanews

Le FedICT a procédé, en collaboration avec Belnet, à la rénovation du réseau informatique public, rebaptisé FedMAN II. Les fonctionnaires fédéraux disposent désormais d'un accès à 1 gigabit/s, sans limitation de volume.

Le réseau FedMAN (Federal Metropolitan Area Network), qui relie administrations fédérales entre elles ainsi qu'avec le citoyen, les applications d'e-gouvernement et l'internet, avait atteint ses limites après trois ans d'existence. Certains services publics fédéraux (SPF) tels que les Finances ou la Justice, risquaient la saturation. Pour faire face au doublement annuel des besoins en bande passante, le gouvernement, par l'intermédiaire du FedICT, décidait l'année dernière de moderniser le réseau.La mission de conception et d'élaboration du nouveau réseau fut confiée à BELNET en raison de sa vaste expérience des réseaux informatiques rapides et sécurisés. Après un projet qui aura pris environ un an, le réseau FedMAN II à 1 gigabit/s est à présent généralisé auprès de l'ensemble des 80.000 fonctionnaires fédéraux répartis sur 24 sites. FedMAN II permet en outre d'établir des réseaux privés virtuels (VPN). Le réseau repose sur la technologie MPLS (MultiProtocol Label Switching).Le budget de 8 millions d'euros sur 4 ans (identique à celui de FedMAN I) consacrés à la modernisation de FedMAN (multiplication par 10 de la bande passante) doit également servir à l'extension du réseau vers un FedWAN (Federal Wide Area Network). Cela permettrait d'offrir un accès réseau rapide aux services publics fédéraux basés dans plusieurs autres villes, par exemple pour les besoins de la justice, de la police ou des finances.

Nos partenaires