Cuddlr: l'appli des câlins pour amateurs de 'quickies'

24/09/14 à 14:29 - Mise à jour à 14:29

Source: Datanews

Si vous avez déjà ressenti l'envie irrésistible d'embrasser en public un(e) inconnu(e), il existe à présent l'appli 'Cuddlr' qui vous permet dans le quart d'heure de vous livrer à une étreinte passionnée.

Cuddlr: l'appli des câlins pour amateurs de 'quickies'

© iStock

Admettons-le: tout le monde ne ressent pas le besoin d'embrasser quelqu'un de totalement inconnu dans la rue, même pas de le/la toucher. Mais si vous êtes de ceux/celles-là, il existe aujourd'hui l'appli 'Cuddlr', une sorte de 'Tinder-light'.

Basée emplacement

Cuddlr est une appli basée sur l'emplacement des utilisateurs. Elle recherche en effet des personnes dans l'environnement immédiat de l'utilisateur qui ont besoin d'un câlin "purement platonique". Entre guillemets toutefois car le risque que l'appli soit rapidement utilisée à d'autres fin, est réel, voire simplement inévitable.

Les utilisateurs voient s'afficher un nom et une photo à l'écran - car il n'y a pas d'âge pour les câlins - de partenaires potentiels. Si les utilisateurs se mettent d'accord sur une proposition de câlin dans le quart d'heure, il devient possible de s'échanger des messages pour convenir d'un rendez-vous quelque part.

Les utilisateurs reçoivent alors un itinéraire en temps réel vers le partenaire en question. Ils voient aussi comment cette personne se rapproche. L'appli permet également aux utilisateurs de bloquer la procédure à tout moment.

'Plus long que l'étreinte, plus court que la rencontre'

'Un câlin dure plus longtemps qu'une simple étreinte, mais moins qu'une rencontre', explique le créateur de l'appli, Charlie Williams, comme pour citer les avantages de cette dernière sur Time.com. 'De cette manière, personne ne doit inutilement payer des boissons comme cela se fait habituellement lors d'un rendez-vous avec une personne qui n'est finalement pas jugée intéressante. Un câlin peut se terminer poliment à tout instant.'

'Tout personne non intéressée par les rendez-vous - du fait qu'elle a déjà une relation ou qu'elle n'en veut pas - peut grâce à l'appli quand même avoir un contact avec quelqu'un, sans se mettre la pression, imaginer une activité agréable, s'échanger des numéros ou devoir se revoir par la suite', conclut le concepteur de l'appli.

Idéal pour les 'quickies'

Selon Williams, l'appli n'est certainement pas destinée à régler de rapides parties de jambes en l'air. Il n'empêche que la comparaison avec l'appli de rencontres Tinder est vite faite. Ici aussi, les utilisateurs voient s'afficher des photos et quelques informations et peuvent en cas d'approbation commune entamer une conversation pour ensuite éventuellement fixer un rendez-vous. Et cette appli a aujourd'hui la réputation d'être une plate-forme idéale pour les 'quickies'.

Mais Cuddlr va plus loin que cela: les utilisateurs doivent se trouver dans le même coin et dans le quart d'heure, les partenaires potentiels doivent s'être mis d'accord. Il n'est quasiment pas possible de faire plus vite.

Le nouveau concept ajoute encore une autre dimension à la question de savoir s'il y a ou non tromperie du partenaire. Car: 'Mais chéri(e), ce n'était qu'un câlin'... Après la session du câlin, les utilisateurs peuvent enfin juger la prestation de leur partenaire. Ou comment un innocent câlin peut quand même mettre une certaine pression. (WB)

En savoir plus sur:

Nos partenaires