CSC n'est plus à vendre

19/07/06 à 00:00 - Mise à jour à 18/07/06 à 23:59

Source: Datanews

Voici peu, le prestataire de services informatiques CSC décidait d'examiner la possibilité de racheter pour 2 milliards $ près de 20% d'actions en circulation, mettant ainsi fin à une période de plusieurs mois de 'mise en étalage'.

Alors qu'elle annonçait sa mise en vente en avril dernier, CSC fait aujourd'hui marche arrière, faute d'avoir trouvé un ou des candidats acceptant de payer le prix fixé, estime le cabinet de consultance Gartner. A l'époque, la société décidait aussi de se séparer de 5.000 collaborateurs d'ici la fin 2008, dont une majorité en Europe, sur un effectif actuel de 80.000 personnes, question de réaliser 450 millions $ d'économies.Désormais, toujours selon Gartner, il appartient à CSC de 'rebâtir ses positions', même si les licenciements annoncés seront toujours nécessaires et si la société a connu ces 12 derniers mois une croissance comparable, voire supérieure, à celle de ses concurrents sur le marché.Ainsi, il s'agira de rétablir la confiance des secteurs clés que sont les pouvoirs publics et la défense, de regagner de gros contrats d'externalisation, de réinvestir ses profits dans de nouvelles offres innovantes, de mettre en place des offres plus standardisées (plutôt que de se concentrer sur des services 'sur mesure'), d'accélérer le déploiement de son modèle 'utility' et de mieux promouvoir l'aspect 'business value' auprès de ses clients.

Nos partenaires