CSC évalue la maturité cloud

04/06/10 à 10:18 - Mise à jour à 10:18

Source: Datanews

Si le phénomène cloud apparaît manifestement comme une réalité, du moins aux yeux des fournisseurs, la question se pose de savoir quand et comment évoluer vers le nuage.

CSC évalue la maturité cloud

Si le phénomène cloud apparaît manifestement comme une réalité, du moins aux yeux des fournisseurs, la question se pose de savoir quand et comment évoluer vers le nuage.

La société de consultance CSC propose une étude de faisabilité à cout fixe. Certes, les entreprises ont déjà à des degrés divers intégrés l'informatique en nuage dans leur infrastructure. Notamment pour l'e-mail ou le CRM.

Ainsi, les fournisseurs de cloud commencent à structurer leur offre, notamment avec des offres en Paas (Platform as a Service), Iaas (Infrastructure as a Service) ou SaaS (Software as a Service) essentiellement. De même, le cloud se décline désormais en cloud privé (interne ou externe) ou public. Et les noms d'Amazon, Google, Microsoft ou VMware s'imposent.

Reste de nombreux défis, notamment en termes de sécurité, de gestion, de disponibilité, de vendor lock-in, etc., etc. D'où l'idée de CSC de propser aux entreprises une évaluation du niveau d'adoption potentiel du cloud.

"Notre indépendance vis-à-vis des constructeurs est un atout majeur", relève d'emblée Yves Schellekens, business development director de CSC Belux. Durant 6 semaines et en collaboration avec les équipes internes de l'entreprise, CSC se propose de faire un état des lieux de l'infrastructure et d'identifier les opportunités que peuvent présenter le cloud pour l'enteprise.

Opportunités qui peuvent être financières (réduction des coûts, évolution du Capex vers l'Opex, etc.), mais aussi métier (agilité plus grande, mise en oeuvre de nouveaux business models, stimulation de l'innovation, etc.).

Au terme de cette étude, un rapport est établi avec des scorecards pour définir le niveau de maturité et des recommandations sont formulées (avec prioritisation) dans le cadre d'une feuille de route à 1 an, puis 3 ans. "CSC se veut un orchestrateur en proposant les solutions qui conviennent le mieux et en lui proposant les services associés."

Déjà déployé aux Etats-Unis et en Autralie, ce service est désormais proposé en Europe. Et un premier client belge (du secteur public) vient de commander une étude d'assesment.

En savoir plus sur:

Nos partenaires