CroFun voit grand et veut s'internationaliser

21/02/13 à 18:02 - Mise à jour à 18:02

Source: Datanews

La plate-forme belge de crowdfunding CroFun vise une gamme de projets vaste et se lancera aussitôt dans cinq pays européens. L' initiative supportera toutes les formes de funding: donations, prêts 'peer-to-business', participations aux bénéfices et participations en actions.

CroFun voit grand et veut s'internationaliser

La plate-forme belge de crowdfunding CroFun vise une gamme de projets aussi vaste que possible et se lancera aussitôt dans cinq pays européens. La nouvelle initiative supportera aussi toutes les formes de 'crowdfunding': donations, prêts 'peer-to-business', participations aux bénéfices et participations en actions.

CroFun est une plate-forme de 'crowdfunding' pour entrepreneurs belges et européens qui veulent voir soutenir leurs projets sur le plan tant local qu'international. Cette nouvelle initiative sera lancée en avril et sera déployée simultanément en Belgique, aux Pays-Bas, en France, en Allemagne et au Luxembourg. Il y aura à côté de cela un site de coordination européen où seront rassemblés tous les projets.

"Aux Etats-Unis, l'on atteint un nombre gigantesque de personnes, lorsqu'on s'inscrit sur une plate-forme de crowdfunding, mais un Allemand qui participe en anglais à un équivalent anglo-saxon, perd déjà au moins la moitié de ses investisseurs locaux potentiels", explique Etienne Verbist, co-initiateur et directeur général de CroFun.

"Chez CroFun, votre projet aboutira non seulement sur votre site local dans votre langue maternelle, mais aussi sur la plate-forme européenne en anglais ou en français. Si vous avez des ambitions internationales, vous pourrez atteindre ainsi quasiment toute l'Europe et vous ne devrez plus vous inscrire sur des dizaines de plates-formes de crowdfunding différentes dans autant de pays."

Un autre élément avec lequel CroFun souhaite se distinguer, c'est son vaste portefeuille de projets. "Des initiatives comme Sonic Angel, Appsfunder et Angel.me se focalisent sur une niche spécifique, ce qui fait que le concept de crowdfunding se dilue quelque peu", estime Verbist. "Car chez Sonic Angel, la 'crowd' va se limiter aux amateurs de musique. Avec CroFun, nous entendons de nouveau ouvrir entièrement le concept. Tout ce qui peut être considéré comme innovant et éthique, devra être retenu. Des projets professionnels, évidemment, mais aussi des concepts créatifs ou des propositions d'ONG ou d'associations."

Toutes les formes de crowdfunding

Last but certainement not least, CroFun supportera toutes les formes de crowdfunding. "En premier lieu les donations et préachats, où les participants reçoivent quelque chose en échange, à la Kickstarter. De plus, nous accompagnerons les prêts 'peer-to-business', les investissements pour des participations aux bénéfices sur base de hausses de chiffre d'affaires (pensez à Seeds.nl), ainsi que les participations en actions un peu plus risquées ('equity crowdfunding').

"Au niveau des autres plates-formes, l'on entend parfois aussi qu'il est possible de participer en actions, mais il faut alors se poser la question de savoir si cela est bien souhaitable à moins de 100.000 euros", ajoute encore Verbist. "Commencez donc par inscrire 1.000 investisseurs de 50 ou 100 euros dans un registre d'actionnaires. En outre, il vous faudra attribuer un dividende, une fois que vous aurez émis des actions. Ce n'est quand même pas là le but de petits projets de petites entreprises?"

Ceci dit, CroFun est, selon Verbist, idéalement placée pour permettre l'equity crowdfunding: "C'est dû au fait que nous collaborons étroitement avec Active Capital, un conseiller financier reconnu par le contrôleur, qui dispose d'une licence européenne et qui possède une grande expérience en participations en actions. De plus, nous serons la seule plate-forme belge à faire un mix entre les quatre formes de 'funding' pour le financement d'un projet, ce qui engendrera un joli cocktail financier."

Médias sociaux Tous les projets CroFun sont solidement promotionnés via les réseaux sociaux, afin de créer le plus de buzz possible. "Le crowdfunding, c'est bien plus que récolter de l'argent", conclut Verbist. "Il s'agit tout autant de lancer sur le marché une marque et une identité, dans la mesure où le projet en question peut être directement confronté au marché. Il est donc essentiel de se tourner vers les réseaux sociaux et de développer une communauté."

"Supposons qu'une banque ne veuille pas financer votre projet à 100 pour cent et que vous puissiez par le biais du crowdfunding recueillir déjà 70 pour cent de la somme. Si vous êtes soutenu par une communauté de 10.000 personnes, une plus petite banque vous proposera bien vite les 30 pour cent restants."

Lors du lancement en avril, CroFun entend disposer d'une trentaine de projets innovants sur la plate-forme émanant des secteurs les plus divers et répartis sur les différents niveaux de crowdfunding.

En savoir plus sur:

Nos partenaires