CoScale: un pont entre contrôle d'application et infrastructure

14/11/13 à 13:46 - Mise à jour à 13:46

Source: Datanews

Trouver le juste équilibre entre diminution des temps de latence et réduction des coûts grâce une optimisation de l'infrastructure: tel est le principal défi de CoScale.

CoScale: un pont entre contrôle d'application et infrastructure

Trouver le juste équilibre entre diminution des temps de latence et réduction des coûts grâce une optimisation de l'infrastructure: tel est le principal défi de la quasi-totalité des grands sites web. Du moins aux yeux de Kester Goh et Stijn Hanssens, directeurs généraux de la start-up CoScal. "De nombreux outils existent certes, mais ils sont souvent très techniques, complexes et ne peuvent dès lors être utilisés que par un nombre très restreint de personnes dans une organisation", explique Stijn Hanssens.

CoScale jette un pont entre le contrôle d'application et d'infrastructure à l'aide d'un logiciel maison exploitant un modèle mathématique et statistique pour la corrélation. "Nous avons en outre ajouté une couche graphique pour des analyses visuelles. Outre notre approche top-down, ceci nous rend unique", ajoute Kester Goh, en précisant que CoScale se positionne sans cesse davantage comme un outil de visual intelligence permettant d'identifier en quelques clics les causes du ralentissement d'un service web.

"Certes, les grands éditeurs IT s'y intéressent également, mais avec leur propre offre. Notre solution est créée à partir de zéro et est complètement indépendante de tout fournisseur. Il suffit de nous brancher sur les outils de monitoring existants", ajoute Goh.

La technologie sous-jacente a été mise au point par Stijn Polfliet et Frederick Ryckbosch. "Ils voulaient d'abord valider leur idée. En novembre 2011, nous avons commencé par examiner leur prototype, et nous avons remporté un dossier de subvention européenne via l'UGent. C'était déjà une première confirmation à nos yeux, et nous sommes ainsi arrivés à une équipe de 5 personnes, complétée par un designer", ajoute Hanssens.

"Je ne crois pas aux start-ups d'une seule personne, où cette dernière se charge tant de l'aspect technique qu'opérationnel et commercial. C'est aussi un élément que je tenais en compte quand j'étais du côté des capital-risqueurs chez Big Bang Ventures et PMV", ajoute Goh. Cette expérience doit à présent aider CoScale à réunir le capital nécessaire.

"Nous cherchons au moins 1 million ¤ pour notre déploiement commercial. En Belgique, c'est beaucoup, mais aux Etats-Unis, c'est peu. CoScale est déjà allée à New York via le programme iMinds Go West, et a participé cette année aussi à la Webmission de San Francisco. Elle a également été présente au salon Velocity à New York.

Entre-temps, les premiers clients ont déjà signé, comme Immoweb et Twoo. "Mais, de toute façon, la Belgique est trop petite pour notre produit. Nous devrons principalement nous tourner vers l'Europe. Par la suite, nous voulons également nous lancer aux Etats-Unis", concluent les intéressés.w

Passeport Nom: CoScale, www.coscale.com Siège: Gand (spin-off de l'UGent)

Collaborateurs: 6

Financement: 150.000 ¤ de subsides de l'UE + fonds propres, recherche 1 million ¤ au moins

En savoir plus sur:

Nos partenaires