Coolblue accomplit ses premiers pas en Belgique francophone

14/06/17 à 17:38 - Mise à jour à 17:39

Coolblue a lancé une version en français de son site web. Ses clients en Wallonie peuvent dès aujourd'hui commander et payer en français.

Coolblue accomplit ses premiers pas en Belgique francophone

© PG

Une extension de Coolblue en Belgique francophone était attendue depuis assez longtemps déjà. Il y a six mois, Matthias De Clercq, directeur de Coolblue Belgique, déclarait qu'on l'envisageait. "Nous sommes en train d'examiner toutes les options, et pas mal de travail a déjà été accompli dans ce but, mais il y a plus à faire qu'on pensait initialement", avait-il affirmé à l'époque. Aujourd'hui, coolblue.be/fr est en ligne.

"Coolblue est déjà l'un des plus importants détaillants en ligne en Flandre, mais nous fournissons dans toute la Belgique. Nous enregistrons cependant une énorme hausse du nombre de clients francophones et ce, tant sur notre site web que dans notre magasin de Zaventem", selon De Clercq.

Des blagues en français sur les boîtes bleues

Aujourd'hui, outre la page d'accueil et la page pour les paiements, seules les pages d'ordinateurs portables, d'iPhone et d'accessoires correspondants sont disponibles en français. Pour l'automne 2017, Coolblue s'attend à ce que tous les autres produits fassent l'objet d'un contenu en français, ce qui n'est pas une mince affaire. "La traduction des descriptifs étoffés des dizaines de milliers de produits que nous vendons, est incontournable. Entre-temps, nous sommes à l'écoute des réactions de nos clients francophones et nous nous adaptons si besoin est", affirme De Clercq.

"Mais cela va bien au-delà d'une traduction du site", fait observer le directeur de Coolblue, Pieter Zwart. "Il est question d'accueillir les utilisateurs francophones au sein du service clients et d'adapter les blagues figurant sur les boîtes bleues."

Avec ce lancement, l'acteur d'e-commerce néerlandais espère renforcer sa position sur son deuxième marché qu'est la Belgique. Un site web francophone à succès pourrait, qui sait, aussi permettre d'accéder ultérieurement au marché français.

Nos partenaires