Contre-attaque de Huawei sur Option

13/09/10 à 11:53 - Mise à jour à 11:53

Source: Datanews

Le géant technologique chinois Huawei dément la pratique d'un dumping sur ses modems USB en Europe, comme le prétend l'entreprise louvaniste Option.

Contre-attaque de Huawei sur Option

Le géant technologique chinois Huawei dément la pratique d'un dumping sur ses modems USB en Europe, comme le prétend l'entreprise louvaniste Option.

Voilà ce qu'on peut lire dans le journal De Tijd. Option accuse les entreprises chinoises Huawei et ZTE de dumping (vente en dessous du prix de revient) et de se faire subsidier par les autorités chinoises. La première pratique est examinée par la Commission européenne. Au niveau des subsides, l'Europe décidera la semaine prochaine s'il y aura ou non une enquête.

Tim Watkins, responsable des activités ouest-européennes de Huawei, réagit dans une interview accordée à De Tijd. Il nie en bloc "les pratiques déloyales", dont Option accuse son entreprise. "Nous n'avons aucun lien avec le gouvernement chinois et nous ne vendons pas en dessous du prix de revient."

A quoi donc alors peut-on attribuer le recul d'Option? Watkins: "Nous avons prévu beaucoup plus vite que le reste du secteur le succès des modems USB (pour l'internet sans fil). Ce faisant, nous avons pu nous préparer plus rapidement à ce marché devenu énorme aujourd'hui. Grâce à une innovation constante, nous disposons en outre des meilleurs produits."

Jan Callewaert d'Option est furieux: "Le problème n'a rien à voir avec un manque d'innovation chez Option. Cela fait plus de 20 ans déjà que nous faisons de l'innovation. L'obstacle est un facteur externe et a pour nom 'serious dumping'. Nous voulons que cela cesse."

Source: Belga/De Tijd

En savoir plus sur:

Nos partenaires