Contestations chez Xerox Nederland

26/02/14 à 10:27 - Mise à jour à 10:27

Source: Datanews

Cet après-midi aura lieu dans la filiale néerlandaise de Xerox à Venray une action syndicale visant à revendiquer de meilleurs salaires et une meilleure valorisation de la main d'oeuvre intérimaire. En Belgique, c'est surtout ce dernier point qui importe.

Contestations chez Xerox Nederland

Cet après-midi aura lieu dans la filiale néerlandaise de Xerox à Venray une action syndicale visant à revendiquer de meilleurs salaires et une meilleure valorisation de la main d'oeuvre intérimaire. En Belgique, c'est surtout ce dernier point qui importe.

Selon l'agence de presse néerlandaise ANP, c'est hier à 14 heures qu'expirait un ultimatum du syndicat FNV Bondgenoten. Le personnel réclame trois pour cent d'augmentation et une meilleure valorisation des intérimaires. Mais Xerox ne souhaite accorder qu'1,25 pour cent de hausse salariale sur une période de deux ans, allant de pair avec l'abandon de deux jours de congé.

En Belgique, la situation se présente différemment. "Aux Pays-Bas, il faut également négocier à propos de l'index, ce qui n'est jamais facile", explique Koen Dries (CNE-GNC). Mais ici aussi, il y a un débat à propos de la main d'oeuvre temporaire, même si cela est surtout le cas dans la filiale de Xerox hébergeant les activités de centre d'appels. "Il y a bien un problème que nous tentons de résoudre", ajoute Hans Elzen (CNE-GNC).

La filiale néerlandaise occupe 850 personnes, dont 350 ont le statut d'intérimaire. Le syndicat FNV fustige notamment le fait que le personnel doit faire des concessions, alors que le bonus du conseil d'administration a crû de quarante pour cent à 35 millions de dollars.

En savoir plus sur:

Nos partenaires