Computacenter, meilleur IT-outsourcer de Belgique

02/03/15 à 11:16 - Mise à jour à 11:18

Source: Datanews

De l'ensemble des entreprises d'externalisation (outsourcing) IT, les clients se disent le plus satisfaits de Computacenter, Econocom et TCS. Les entreprises nationales se distinguent singulièrement.

Computacenter, meilleur IT-outsourcer de Belgique

En moyenne, 75 pour cent des clients en Belgique et au Luxembourg sont contents du fournisseur de services qui remplace ou complète leur département IT. C'est Computacenter qui domine le classement de satisfaction avec 85 pour cent, suivi par Econocom (82%), Tata Consultancy Services (81%), Telenet (80%) et RealDolmen (80%).

Ces chiffres émanent de Whitelane Research qui a examiné l'externalisation IT dans toute l'Europe, conjointement avec Vlerick. Le responsable de l'enquête, Jef Loos, fait observer que l'externalisation IT est encore et toujours en progression: "Pour les services IT, l'on constate certes une stagnation, voire une croissance plus faible, mais l'on voit aussi que beaucoup de contrats 'bodyshopping' sont transformés en outsourcing. Ce n'est pas négligeable car la responsabilité porte alors sur le résultat. Avant, on louait plusieurs informaticiens, alors qu'aujourd'hui c'est l'entièreté du travail qui est sous-traité."

L'on constate aussi que les entreprises belges se caractérisent en général par des performances supérieures à la moyenne. Tel est le cas de RealDolmen, NRB et Cegeka. Seule Belgacom fait un peu moins bien avec un taux de satisfaction de 72 pour cent. Ce sont CSC (66%), Verizon (63%) et BT (62%) qui ferment la marche.

Pas de 'sole sourcing'

66 pour cent des répondants à l'enquête affirment que leur entreprise n'envisage pas pour un nouveau contrat de négocier uniquement avec des IT-outsourcers avec qui elle a déjà collaboré ('sole sourcing'). 25 pour cent répondent par contre le contraire. Sonder le marché est un réflexe logique, mais, selon Loos, pas nécessairement le meilleur.

"Nous conseillons aux entreprises, qui sont satisfaites de leur fournisseur de services, de simplement négocier avec lui. Cela va plus vite et s'avère moins complexe." C'est une tendance qui, selon Loos, se manifeste ces dernières années au fur et à mesure que les entreprises gagnent en maturité sur le plan de l'externalisation. "Certaines, telles Solvay, en sont aujourd'hui à leur quatrième cycle et ont acquis pas mal d'expérience."

L'enquête nous apprend encore que 32 pour cent des répondants utilisent des services 'cloud' publics. Par contre, 44 pour cent prétendent que tel n'est pas le cas et qu'ils ne l'envisagent pas.

Bon travail

Si l'on considère conjointement la Belgique et les Pays-Bas, moins de dix pour cent se disent mécontents de leur partenaire d'externalisation. "Cela démontre bien que la plupart effectuent du bon travail", déclare Loos, qui évoque aussi la responsabilité du client: "Il faut investir dans les compétences de gouvernance et veiller à ce que le personnel puisse respecter le contrat au fil des années. Il ne faut pas penser aveuglément que le fournisseur va amener des innovations, mais il faut être capable de voir ce qui manque par soi-même. Les grandes sociétés se rendent au moins une fois par an en Inde (ou dans le pays où leurs activités IT sont externalisées) pour discuter de certaines choses. L'externalisation, cela se gère aussi."

En savoir plus sur:

Nos partenaires