Compétences contre diplômes

07/12/06 à 00:00 - Mise à jour à 06/12/06 à 23:59

Source: Datanews

Les structures de la fonction publique seraient trop restrictives pour les gradués en informatique.

On a déjà pas mal écrit cette semaine sur les inquiétudes que suscitent auprès des quelque 150 fonctionnaires du CIRB (Centre d'Informatique de la Région bruxelloise) le transfert vers une nouvelle structure plus souple baptisée IrisTeam. Avant de se voir garantir un nouveau contrat un sein de cette nouvelle asbl moins "fonctionnarisée", chaque informaticien a dû passer une évaluation, dont les résultats ont été communiqués ces derniers jours. Le cabinet du Ministre bruxellois Guy Vanhengel nous a communiqué que quelque 120 personnes ont réussi ces tests. La grosse vingtaine de collaborateurs ayant obtenu un score faible dispose d'un délai de deux ans pour représenter les tests (et les réussir). Le Ministre promet un accompagnement et un coaching?mais une partie du personnel souhaiterait voir ses promesses couchées sur papier.Au-delà de cette vaste procédure d'assessment, relativement inhabituelle dans le secteur public et qui implique donc pas mal de change management, le cabinet veut mettre l'accent sur les avantages de la nouvelle structure IrisTeam, en particulier pour les gradués en informatique. Selon Patrick Van Vooren, conseiller au cabinet Vanhengel, une organisation comme IrisTeam offrira davantage de possibilités d'évolution pour les gradués en informatique les plus brillants, alors que ceux-ci, selon les statuts de la fonction publique, étaient largement handicapés par rapport aux diplômés universitaires. En quelque sorte, les compétences devraient l'emporter sur les diplômes.

Nos partenaires