Comment un simple SMS peut aider à combattre la malaria

30/10/14 à 14:09 - Mise à jour à 14:09

Source: Datanews

Un simple SMS peut faire des miracles dans la lutte contre la malaria, selon une nouvelle étude. Grâce au téléphone mobile, les patients sont avertis qu'ils doivent prendre leur médicament.

Comment un simple SMS peut aider à combattre la malaria

© iStock

Il existe des médicaments efficaces contre la malaria, mais si les patients ne suivent pas le traitement complet, le risque que la maladie résiste à la médication, croît.

Un appareil mobile peut être une solution. Un simple texto rappelle alors au patient qu'il doit prendre son médicament.

L'université américaine d'Harvard l'a expérimenté auprès de 1.140 malades de la malaria au Ghana. La moitié d'entre eux recevait toutes les douze heures un SMS leur rappelant la prise du médicament. Après un certain temps, il est apparu que les patients qui avaient reçu les textos, avaient nettement plus souvent respecté leur traitement que les autres, selon la revue spécialisée Plos One.

Artémisinine

Le principal médicament contre la malaria est l'artémisinine. En 2012, des chercheurs avaient révélé que le parasite le plus mortel porteur de la malaria en Asie devenait toujours plus résistant à l'artémisinine. Voilà qui pourrait avoir des conséquences catastrophiques dans la lutte contre cette maladie, avaient-ils prévenu.

Les patients ne terminent souvent pas leur traitement médical, parce qu'ils se sentent mieux ou simplement par simple oubli. Une enquête complémentaire s'avère nécessaire pour déterminer ce que doit être le SMS le plus efficient, selon les chercheurs d'Harvard. Ils ont en effet déjà observé que l'envoi d'informations médicales complémentaires par SMS ne faisait pas de différence, mais qu'un simple rappel suffisait.

Surtout en Afrique

La malaria est transmise par des moustiques qui ont piqué des personnes contaminées, puis propagent l'infection à des personnes saines. Nonante pour cent des victimes se trouvent en Afrique, surtout des enfants.

Grâce à l'amélioration de la lutte contre la malaria, le nombre de décès a diminué de quasiment de moitié dans le monde depuis 2002, comme il ressort du World Malaria Report de l'Organisation Mondiale de la Santé. En 2012, la malaria a provoqué la mort de 627.000 personnes (estimation), dont 483.000 enfants de moins de cinq ans. (IPS)

En savoir plus sur:

Nos partenaires