Comment l'étonnante charnière du Surface Book fonctionne-t-elle?

08/10/15 à 13:24 - Mise à jour à 13:24

L'élément le plus étonnant du Surface Book, que Microsoft a introduit ce mardi, c'est sa charnière portant l'intrigante appellation 'Dynamic Fulcrum Hinge'.

Comment l'étonnante charnière du Surface Book fonctionne-t-elle?

Surface Book © .

Cette charnière fait que cet ordinateur 2-en-1 se distingue immédiatement de tout autre ordinateur portable. Pas uniquement de manière positive du reste. Les deux composants du Surface Pro sont très minces, mais une fois fermée, la charnière laisse entrevoir un espace entre le clavier et l'écran, de sorte que l'ensemble suscite une impression de grosseur.

Microsoft a accordé une grande attention à la nouvelle connexion. En ouvrant l'ordinateur portable, la charnière s'étend par le truchement d'un mécanisme complexe. C'est que la charnière ne sert pas uniquement de support de l'écran de 13,5 pouces, mais intervient aussi dans l'établissement de la connexion avec le clavier, les accus et la carte graphique complémentaires qui sont incorporés dans cette partie du laptop.

Cela implique que quand la carte graphique complémentaire est utilisée, l'ordinateur ne peut être séparé. Il faut d'abord arrêter le processus, puis le transférer à la GPU intégrée à la partie tablette.

Microsoft n'a pas fait de la séparation de l'écran uniquement une action mécanique comme c'est le cas avec la plupart des autres 2-en-1. Une pression sur un petit bouton à même le clavier enclenche un processus qui active ce qu'on appelle le 'muscle wire lock' (serrure à fil musculaire). Une fois ce processus engagé, l'ordinateur portable n'utilise plus la carte graphique.

Dans la pratique, il faudra voir dans quelle mesure ce procédé s'avère suffisamment robuste, afin qu'à un moment donné, l'écran ne tombe pas soudainement de l'écran, une fois que la combinaison laptop est choisie.

Source: Automatiseringgids

En savoir plus sur:

Nos partenaires