Commander et payer un taxi avec un smartphone, c'est pour bientôt

14/01/14 à 14:13 - Mise à jour à 14:13

Source: Datanews

Uber, un service populaire, par lequel les consommateurs peuvent commander et payer un taxi avec leur smartphone, démarrera cette année encore, d'abord à Bruxelles, puis à Anvers.

Commander et payer un taxi avec un smartphone, c'est pour bientôt

Le service de taxi populaire Uber "envisage à coup sûr d'être actif en 2014 en Belgique". Voilà ce qu'a déclaré sa porte-parole Susanne Stulemeijer au journal De Tijd.

Uber est un service de taxi alternatif et assez coûteux qui vous permet d'appeler un 'chauffeur personnel' et de le payer par le biais d'une appli pour smartphone. Via cette application, vous pourrez connaître la distance séparant le taxi Uber de l'endroit où vous trouvez et le délai d'attente. Une preuve de paiement est soigneusement envoyée par mail.

D'abord Bruxelles, puis Anvers

Uber - un service relativement récent dans lequel Google et Goldman Sachs notamment ont injecté des millions - opère actuellement dans 68 villes dont Paris, Berlin et Amsterdam. Cette année, ce sera donc au tour de villes belges. "Nous voulons débuter à Bruxelles, puis passer à Anvers", explique Stulemeijer. Ensuite, les Belges pourront utiliser le service dans d'autres villes Uber, sans devoir s'enregistrer de nouveau.

La fédération des taxis opposée à 150 pour cent

Mais avant tout, il convient encore d'adapter la loi belge relative aux taxis, selon Uber. Et ce ne sera pas une mince affaire. "Le gouvernement n'autorisera jamais ce service de taxi alternatif", affirme-t-on à la fédération des taxis bruxellois, qui "s'y oppose à 150 pour cent".

Incidents

Il y a déjà eu des problèmes dans d'autres pays. C'est ainsi que les autorités françaises ont soumis les chauffeurs d'Uber à la pression des restrictions imposées par le lobby des taxis. En outre, plusieurs incidents se sont déjà manifestés avec des taxis Uber. A Paris, les pneus d'une voiture ont ainsi été crevés et ses vitres brisées.

En savoir plus sur:

Nos partenaires