Colt étend son réseau à fibre optique belge

18/06/10 à 11:43 - Mise à jour à 11:43

Source: Datanews

Cette année, Colt investit fortement en Belgique et au Luxembourg. L'entreprise veut ainsi étendre de 250 km son réseau à fibre optique existant par le truchement d'un 'fiber swap' conclu avec le Ministère de la Défense. Actuellement, le réseau de Colt compte dans notre pays quelque 800 km de câble à fibre optique. L'entreprise envisage donc de l'étendre de 250 km le long de l'axe Bruxelles-Malines-Anvers-Gand. Cette infrastructure réseautique sera et restera la propriété du Ministère de la Défense. Colt en acquiert le droit d'utilisation commun pour une période de 20 ans, durant laquelle l'entreprise pourra installer son propre équipement sur le réseau. "Il s'agit là de ce qu'on appelle en jargon un accord 'fiber swap'. Dans le cadre de cet accord, l'armée belge pourra connecter ses sites au réseau le long de la route menant de Gand à la côte et étendra la connectivité jusqu'à Lille", explique Ronny De Goedt, managing director de Colt.

Colt étend son réseau à fibre optique belge

Cette année, Colt investit fortement en Belgique et au Luxembourg. L'entreprise veut ainsi étendre de 250 km son réseau à fibre optique existant par le truchement d'un 'fiber swap' conclu avec le Ministère de la Défense.

Actuellement, le réseau de Colt compte dans notre pays quelque 800 km de câble à fibre optique. L'entreprise envisage donc de l'étendre de 250 km le long de l'axe Bruxelles-Malines-Anvers-Gand. Cette infrastructure réseautique sera et restera la propriété du Ministère de la Défense. Colt en acquiert le droit d'utilisation commun pour une période de 20 ans, durant laquelle l'entreprise pourra installer son propre équipement sur le réseau. "Il s'agit là de ce qu'on appelle en jargon un accord 'fiber swap'. Dans le cadre de cet accord, l'armée belge pourra connecter ses sites au réseau le long de la route menant de Gand à la côte et étendra la connectivité jusqu'à Lille", explique Ronny De Goedt, managing director de Colt.

En outre, Colt envisage aussi une forte extension de son réseau au Luxembourg. "Nous y viserons surtout le secteur bancaire. Nos racines plongent en effet dans la finance", ajoute Ronny De Goedt. En étendant son réseau, Colt espère pouvoir être plus compétitive et plus performante tant en Belgique qu'au Luxembourg. "Nous continuons à nous considérer comme un acteur de moyenne importance qui ne vise que le B2B. Nous ne sommes pas un acteur global comme l'est AT&T par exemple. Et nous n'envisageons pas non plus de desservir le marché à la consommation", poursuit le managing director. En tout, Colt dispose aujourd'hui de plus de 25.000 km de réseau en gestion propre, principalement en Europe.

Colt continue cependant d'évoluer du rôle d'opérateur télécoms traditionnel vers celui de fournisseur de services gérés. "Nous allons miser au maximum sur la convergence des télécoms et de l'IT et proposer des solutions plus concrètes plutôt que de la connectivité pure. Telle est ma priorité chez Colt", déclare Ronny De Goedt. Il est managing director de l'entreprise depuis le 1er septembre dernier et a ainsi accompli ses premiers pas dans le secteur télécoms. Il a débuté sa carrière chez Dolmen, avant de rejoindre entre autres et successivement Atos Origin, CSC et Siemens IT Solutions. Avant de débarquer chez Colt, il fut managing director chez l'intégrateur français de systèmes Sopra.

En savoir plus sur:

Nos partenaires