Clientèle en hausse, chiffre d'affaires et bénéfice en baisse chez Base

30/04/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Base, le plus petit des trois opérateurs GSM en Belgique, a enregistré au premier trimestre un chiffre d'affaires de 150 millions d'euros et un bénéfice avant intérêts, taxes, amortissements et réductions de valeur (ebitda) de 54 millions. C'est dans les deux cas légèrement inférieur aux résultats du premier trimestre de l'an dernier.

Base, le plus petit des trois opérateurs GSM en Belgique, a enregistré au premier trimestre un chiffre d'affaires de 150 millions d'euros et un bénéfice avant intérêts, taxes, amortissements et réductions de valeur (ebitda) de 54 millions. C'est dans les deux cas légèrement inférieur aux résultats du premier trimestre de l'an dernier.

Ce dernier trimestre, Base a vu régresser tant son chiffre d'affaires que son bénéfice (ebitda). Son chiffre d'affaires s'est établi à 150 millions d'euros, soit 1,3 pour cent de moins que durant le trimestre correspondant de 2007. Le cash flow d'exploitation a diminué de dix pour cent de 60 à 54 millions d'euros.

Le recul du chiffre d'affaires est de nouveau dû à la baisse des tarifs de terminaison mobiles, à savoir les tarifs que les opérateurs mobiles facturent aux autres opérateurs pour le traitement des communications sur leur réseau mobile. Le cash flow d'exploitation a également souffert de cette baisse des tarifs, même si les coûts liés au rachat d'Allo Telecom ont ici aussi joué un rôle.

La clientèle de Base continue cependant de croître. Au terme du premier trimestre de 2008, Base comptait 2,99 millions de clients, soit 137.000 de plus que fin 2007 ou un cinquième de plus qu'au terme du premier trimestre de l'an dernier. Ces derniers mois, Base a surtout gagné des clients grâce à ses formules de prépaiement et MVNO.

Les chiffres du premier trimestre de Base n'intègrent pas encore les effets d'une récente proposition du régulateur télécom belge (IBPT) concernant les tarifs de terminaison. La cour d'appel de Bruxelles avait en effet suspendu, début avril, une décision de l'IBPT à propos de ces tarifs et ce, à la demande de Base. L'opérateur GSM alléguait le fait que son concurrent Belgacom était injustement avantagé par cette décision, alors que lui-même en pâtissait. L'IBPT a ensuite introduit une nouvelle proposition avantageuse pour Mobistar et Base, mais pas pour Proximus (Belgacom). Le secteur télécom se penche actuellement encore sur cette dernière proposition de l'IBPT avec effet rétroactif jusqu'au 1 janvier.

Source: Belga

Nos partenaires