Clearwire et Sprint unissent leurs forces Wimax

08/05/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Les géants télécoms américains Sprint Nextel et Clearwire vont créee une entreprise Wimax séparée. Le fabricant de puces Intel, l'entreprise internet Google et les sociétés de câble Comcast, Time Warner et Bright House Networks injecteront conjointement pas moins de 3,2 milliards de dollars dans la nouvelle entreprise qui, sous l'appellation Clearwire, entend déployer un réseau Wimax national aux Etats-Unis.

Les géants télécoms américains Sprint Nextel et Clearwire vont créee une entreprise Wimax séparée. Le fabricant de puces Intel, l'entreprise internet Google et les sociétés de câble Comcast, Time Warner et Bright House Networks injecteront conjointement pas moins de 3,2 milliards de dollars dans la nouvelle entreprise qui, sous l'appellation Clearwire, entend déployer un réseau Wimax national aux Etats-Unis.

Intel mettra 1 milliard de dollars sur la table, et Google déboursera 500 millions de dollar. Les sociétés de câble et de contenu Comcast, Time Warner et Bright House Networks y auront aussi leur mot à dire, puisqu'en y investissant conjointement quelque 2,1 milliards d'euros (après conversion), ces entreprises technologiques possèderont une participation commune de 22 pour cent dans Clearwire. Les actionnaires existants de Clearwire garderont encore une participation de 27 pour cent dans l'entreprise après entérinement de la transaction. Le principal actionnaire de Clearwire devient Sprint Nextel avec une participation majoritaire de 51 pour cent. L'actuelle division Wimax de Sprint sera dissociée et hébergée dans la nouvelle Clearwire.

Cet accord est considéré par de nombreux spécialistes comme une 'progression historique' pour le camp Wimax. Wimax est une technologie située quelque part à mi-distance entre UMTS et Wi-Fi et permettant l'internet à haut débit sans fil sur de grandes distances. L'entreprise qui y croit le plus, c'est Intel, qui souhaite intégrer les puces nécessaires aux ordinateurs portables, mais Nokia Siemens Networks et Alcatel-Lucent s'intéressent de près aussi à la technologie. Les adversaires citent pour leur part son coût global et sa consommation élevée.

Nos partenaires