Clearwire délaisse wimax

04/08/11 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Datanews

Clearwire développe à présent un nouveau réseau sur base ...

Clearwire délaisse wimax

L'opérateur américain de réseaux Clearwire, qui fut l'une des premières entreprises à posséder un réseau wimax, développe à présent un nouveau réseau sur base de la technologie LTE concurrente.

La technologie sans fil wimax était autrefois considérée comme la meilleure technologie pour les réseaux de données mobiles assez rapides de la prochaine génération. Des entreprises comme Intel et Nokia l'ont en leur temps soutenue de tout leur poids. Mais wimax n'a en fait jamais vraiment décollé, à plus forte raison lorsque l'ensemble du monde télécom envisagea une nouvelle technologie mobile de la quatrième génération: LTE. Celle-ci s'avére plus simple, du fait qu'elle capitalise sur les standards télécoms GSM, UMTS et HSPA.

Puisque Clearwire se tourne à présent vers LTE, le sort de wimax semble scellé. L'entreprise met 600 millions de dollars sur la table pour créer son réseau 'LTE-ready'. Elle suit ainsi la concurrence ayant pour nom Verizon Wireless, AT&T et LightSquared.

Clearwire fut autrefois très active dans toute une série de grandes villes belges avec une espèce d'offre 'pre-wimax', mais renonça en 2009 à encore investir dans sa filiale belge. Autre point étonnant: lors des récentes mises aux enchères des licences mobiles dans notre pays, l'on retrouva également une licence wimax. C'est GridMax, une initiative d'Eric Smekens et de Willy Duric, qui la décrocha. Le duo souhaite proposer des services wimax avant la fin de l'année encore à Bouillon et environs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires