Citymesh recueille 500.000 euros

07/05/08 à 10:10 - Mise à jour à 10:09

Source: Datanews

La jeune entreprise brugeoise Citymesh, qui propose des réseaux WiFi à grande échelle, a récolté 500.000 euros de capital frais. Et elle se prépare à une nouvelle capitalisation.

La jeune entreprise brugeoise Citymesh, qui propose des réseaux WiFi à grande échelle, a récolté 500.000 euros de capital frais. Et elle se prépare à une nouvelle capitalisation.

Citymesh, créée par 5 étudiants flamands, fournit des réseaux sans fil sur base de la technologie 'mesh', ce qui permet à de grandes zones, comme des villes, des ports ou des parcs industriels, de disposer d'une connexion internet sans fil. Citymesh n'est active que depuis 2006, mais peut déjà s'enorgueillir de quelques beaux projets, allant de quelques villes balnéaires belges jusqu'à des plates-formes de forage dans le Golfe du Mexique. "Nous fournissons non seulement l'infrastructure, mais nous élaborons aussi toutes les applications possibles pour rentabiliser notre réseau", explique Mitch De Geest, le CEO. "L'application la plus simple est l'internet sans fil proprement dit, mais les possibilités vont de la surveillance par caméras, en passant par les circuits automatiques, jusqu'à la fourniture musicale sans fil."

Citymesh n'a en fait véritablement changé son fusil d'épaule qu'au terme de l'été 2007. Elle en avait à l'époque terminé avec un projet pilote réussi d'internet sans fil à Blankenberge. Depuis lors, elle a amassé pas mal de capital (100.000 euros auprès de l'IWT, 100.000 euros chez Vinnof, 40.000 euros de primes de croissance, un prêt bancaire de 165.000 euros,...). Aujourd'hui, Citymesh a encore récolté 500.000 euros d'argent frais auprès d'un investisseur privé. Et cet été, une nouvelle chasse au capital devrait avoir lieu, selon De Geest, qui n'a pas voulu donner davantage de détails à ce propos.

L'an dernier, l'entreprise a enregistré un chiffre d'affaires de 250.000 euros avec 14 personnes. "Cette année, le chiffre d'affaires devrait croître fortement, et le nombre de collaborateurs devrait être suffisant." Citymesh va à présent se concentrer d'une part sur des projets 'offshore' (comme dans le Golfe du Mexique) et d'autre part sur l'internet sans fil pour les villes. "Les villes belges importantes sont concrètement intéressées."

Nos partenaires