Citrix se paie le spécialiste de la virtualisation XenSource

16/08/07 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Le fournisseur de logiciels Citrix a racheté le spécialiste en virtualisation 'open source' XenSource pour cinq cent millions de dollars au comptant et en actions. Le personnel et les produits de XenSource seront hébergés dans une nouvelle division de Citrix, baptisée Virtualization & Management.

Le fournisseur de logiciels Citrix a racheté le spécialiste en virtualisation 'open source' XenSource pour cinq cent millions de dollars au comptant et en actions. Le personnel et les produits de XenSource seront hébergés dans une nouvelle division de Citrix, baptisée Virtualization & Management.

Les spéculations à propos d'une reprise allaient déjà bon train. La semaine dernière, des analystes financiers de la banque Crédit Suisse ont présenté un rapport sur la logique d'une telle fusion. Peter Levine, CEO de XenSource, dirigera la nouvelle division et rapportera directement à Mark Templeton, président et CEO de Citrix. "Aujourd'hui est un jour à marquer d'une pierre blanche pour le marché de la virtualisation car les clients disposent à présent d'une alternative à part entière. Il ne s'agit pas pour nous de nous tourner vers les 5 pour cent du marché qui utilisent déjà la virtualisation. Ce sont tous les autres qui nous intéressent et qui veulent notamment connaître les nouvelles possibilités en matière de virtualisation desktop."

Templeton: "Cette acquisition va transformer Citrix. Nous envisageons en effet d'élaborer une stratégie de vente agressive." Il existe à présent par exemple des opportunités de faire de Windows une plate-forme d'innovation. Le prochain hyperviseur Viridian pour Microsoft Windows y jouera un rôle central. Les deux acteurs collaborent déjà étroitement avec Microsoft. Le rachat sera entériné au quatrième trimestre.

La reprise de XenSource par Citrix succède de quelques jours à l'entrée en Bourse réussie du fournisseur de logiciels de virtualisation VMware. Le premier jour où les actions ont pu être négociées, leur cours a connu une ascension fulgurante pour passer de 29 dollars (cours d'introduction) à... 51 dollars.

En collaboration avec Computable.nl

Nos partenaires