Citadel favorise l'échange de données ouvertes

20/02/14 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Source: Datanews

Les outils 'Citadel on the move' simplifient l'échange et l'utilisation de données ouvertes dans des applications: une initiative de 14 partenaires dans 6 pays membres de l'UE, avec un rôle en vue dévolu à la ville de Gand.

Citadel favorise l'échange de données ouvertes

Les outils 'Citadel on the move' simplifient l'échange et l'utilisation de données ouvertes dans des applications: une initiative de 14 partenaires dans 6 pays membres de l'UE, avec un rôle en vue dévolu à la ville de Gand. L'utilisation de données ouvertes ('open data') - des informations issues de sources publiques, facilement accessibles aux citoyens et entreprises - dans des applications de toute nature est co-déterminée par la disponibilité d'outils favorisant l'interchangeabilité. Le projet Citadel on the Move vise le développement de ces outils et y a travaillé au cours des deux dernières années. Aujourd'hui, il propose déjà un convertisseur de données et un générateur d'applications (avec des modèles pour applications mobiles). Non seulement les entreprises et les communes, mais aussi les 'citizen developers' (citoyens développeurs) sont encouragés à créer des applications à l'aide des outils Citadel on the Move.

Hackaton

Pour mettre tout cela en pratique, Citadel on the Move a organisé un Hackaton, dont les résultats ont été rendus publics lors des Data Days de Gand (ce 18 février). Le lauréat est Timo Tuominen (Finlande) avec son appli 'City Navigator'. A l'aide de celle-ci, les utilisateurs peuvent se déplacer facilement avec les transports publics dans des villes comme Manchester et Athènes. Dans le cadre d'un second Hackaton, sur base de la VKBO (Verrijkte KBO, alias la Banque-Carrefour des Entreprises Enrichie) et au moyen d'un ensemble de données 'Uit in Vlaanderen', l'application 'Zoneplus' d'Appreciate a été louée par Tim Leytens. Comme elle est destinée pour l'instant à l'iPhone, il serait intéressant d'en développer aussi une version Android. Un budget sera mis à disposition pour proposer celle-ci dans les trois années à venir.

Jeu d'enfant! La création d'applis qui utilisent des données ouvertes, peut du reste être d'une simplicité enfantine. Lors des Data Days de Gand, un 'Global Entrepreneur Award' a ainsi été attribué à une équipe de deux très jeunes développeurs: William Colglazier (9 ans) et Alex Glidden (8 ans). Le duo a mis au point l'appli '@Me on the move across 3 continents' avec des informations 'open data' sur les activités de loisirs dans des villes sur trois continents (Amérique, Europe et Afrique). Pour William et Alex, il fut d'ailleurs moins compliqué d'utiliser les données ouvertes dans leur application que de les obtenir. Lorsque William demanda au fonctionnaire urbain en charge des 'Parks & Recreation' (à York, Maine, Etats-Unis) des données avec lesquelles il allait pouvoir travailler et au format Excel, le fonctionnaire tomba littéralement des nues. Mais il l'aida néanmoins à créer l'ensemble des données pendant son temps libre. Le personnel de la ville se dit ensuite fier d'avoir aidé un 'lauréat'. Avant cela, William avait été orienté à trois reprises vers un autre fonctionnaire - apparemment un problème récurrent et universel.

Avec leur appli, Alex - ami du fils d'un membre de l'équipe Citadel - et tout particulièrement William n'en étaient du reste pas à leur coup d'essai. William dispose en effet déjà d'un camp de 'game design' à l'université de Stanford, possède une grande expérience en Lego Mindstorms et aime participer à des compétitions pour gagner (notamment de karaté). Plus tard, il souhaite être banquier ou designer, mais de préférence encore entrepreneur. Aujourd'hui, William habite au Cap (Afrique du Sud). Il va utiliser l'argent qu'il a gagné à aider les jeunes qui habitent dans un camp proche de son école.

Le projet 'Citadel on the Move' implique 14 partenaires - dont la région flamande (Corve), la ville de Gand, V-ict-or, Les Maires du Monde, IS-Practice, Iminds et Euractiv - de six pays de l'UE (Belgique, France, Grand duché de Luxembourg, Grèce, Grande-Bretagne et Portugal). Le projet est financé à hauteur de 3,84 millions d'euros, dont 1,92 million par l'Europe, et se prolonge jusqu'à fin octobre de cette année.

Nos partenaires