Cisco: "L'ère des boîtes est révolue"

10/12/12 à 13:25 - Mise à jour à 13:25

Source: Datanews

Précisément un an après le précédent changement de stratégie, John Chambers, CEO de Cisco, remet le couvert. Le software et les services seront de nouveau privilégiés.

Cisco: "L'ère des boîtes est révolue"

Précisément un an après le précédent changement de stratégie, John Chambers, CEO de Cisco, remet le couvert. Le software et les services seront de nouveau privilégiés.

Dans une interview accordée au journal américain The New York Times, John Chambers affirme que de grands changements dans le monde IT vont menacer son entreprise. Une révolution mondiale dans les appareils et les capteurs mobiles - liée à internet - va ébranler des géants technologiques tels Microsoft, IBM, HP, Oracle, SAP et Cisco. "Deux ou trois d'entre eux ne figureront plus sur cette liste d'ici 5 ans", estime Chambers.

Il entend s'assurer que Cisco reste au premier plan et annonce par conséquent un changement stratégique - probablement son dernier plan - car Chambers souhaite prendre sa retraite dans les années à venir. Dans quel sens? C'en est fini de la création de 'boîtes' au profit du software et des services. Cisco doit aider les pouvoirs publics et les grandes sociétés dans des projets en matière de trafic efficient et de purification de l'eau dans les villes. L'entreprise doit construire des réseaux intégrant des capteurs et des systèmes d'analyse de données et développer des systèmes d'extraction, de fabrication et de distribution. "Il s'agit d'un marché de 4 billions de dollars. L'ère des boîtes est révolue." La nouvelle direction sera soutenue dans les prochaines semaines par une campagne de marketing intitulée "Tomorrow starts here".

Ce changement stratégique est d'autant plus étonnant que Cisco voulait, il y a un an, justement se focaliser avant tout sur son coeur de métier qui lui avait permis de devenir ce qu'elle est: l'équipement réseautique, les routeurs, les commutateurs,... bref des boîtes. A cette fin, toute l'organisation avait été restructurée, et des milliers d'emplois avaient été supprimés. En outre, l'entreprise a avec HP un exemple de la manière dont des tentatives de se distinguer sur le marché du software et des services peuvent provoquer pas mal de problèmes à une firme. Chez HP, la CEO Meg Whitman a justement depuis un an refocaliser son entreprise sur le hardware.

En savoir plus sur:

Nos partenaires