Cisco ferme son site de production courtraisien

03/02/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

La direction de l'entreprise de fourniture de réseaux et télécoms Cisco envisage de fermer le département de production de sa filiale Scientific Atlanta Europe à Courtrai. 160 personnes perdraient ainsi leur emploi.

La direction de l'entreprise de fourniture de réseaux et télécoms Cisco envisage de fermer le département de production de sa filiale Scientific Atlanta Europe à Courtrai. 160 personnes perdraient ainsi leur emploi.

Voilà ce qu'annonce le syndicat socialiste ABVV (FGTB). La division recherche et développement (R&D), qui occupe 170 personnes, demeure, elle, en place. Cette semaine encore, des négociations devraient avoir lieu entre les syndicats et la direction.

Selon la FGTB, l'intention de fermeture a été communiquée le vendredi 30 janvier lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire. La direction souhaiterait délocaliser la production dans des pays à bas salaires.

Selon Marc Demuynck du syndicat socialiste, Cisco entend fermer l'ensemble du site de production de Scientific Atlanta Europe (SAE) d'ici le 31 juillet 2009. Résultat: 114 ouvriers et 46 employés perdraient leur travail.

"Scientific Atlanta Europe-Cisco Courtrai est surtout active dans le domaine des médias numériques et d'internet pour les réseaux à haut débit. Ces dernières années, les produits nouvellement développés n'ont été produits que de manière limitée à Courtrai", déclare Demuynck. Des négociations informelles avec les syndicats démarreraient cette semaine encore. "Détail piquant: Cisco a été choisie en 2008 comme le meilleur employeur belge parmi les grandes sociétés", ajoute encore le représentant syndical.

SAE est l'ex-BarcoNet qui est devenue indépendante en septembre 2000 et qui était une émanation ('spin-off') de Barco. Un an plus tard, BarcoNet fut rachetée par l'entreprise américaine Scientific Atlanta, à son tour reprise par Cisco en 2005.

John Chambers, directeur général de Cisco Systems, avait encore annoncé à la mi-janvier qu'il s'attendait en 2009 à une profusion de rachats de la part de son entreprise. L'entreprise de réseaux entendait se tourner essentiellement vers les fournisseurs vidéo. Grâce à ces rachats, Cisco entendait se lancer sur le marché de l'électronique à la consommation.

Source: Belga

Nos partenaires