Cisco conçoit "la Tesla des réseaux"

21/06/17 à 14:11 - Mise à jour à 14:14

Cisco a présenté une nouvelle architecture réseautique qui diffère fondamentalement de l'approche actuelle. Objectif final? Un réseau automatisé apprenant par lui-même.

Cisco conçoit "la Tesla des réseaux"

Arnaud Spirlet © .

"La Tesla des réseaux": voilà comment Arnaud Spirlet, directeur BeLux de Cisco, résume l'annonce. Il s'agit d'une nouvelle architecture réseautique qui diffère fondamentalement de l'approche actuelle. Une politique de réseau unique est appliquée à l'échelle du campus tant aux réseaux câblés (LAN et WAN) qu'au réseau sans fil. Les contrôleurs sont automatiquement programmés. "80 pour cent du réseau devient à présent du software. A terme, il sera question d'un réseau entièrement automatisé, capable de fonctionner sur pilote automatique", explique Spirlet.

Plus besoin d'adresse IP

Les administrateurs de réseau ne devront plus indiquer que qui doit être connecté avec quoi: 'intent-based networking', tel est le terme utilisé ici par Cisco. Concrètement, Cisco ne va plus répartir ses réseaux en fonction d'une adresse IP, ni avec des segments manuellement paramétrés. "Notre 'digital network architecture' veillera à une segmentation sur base de l'identité de l'utilisateur. Il suffira donc d'indiquer dans la console de gestion DNA Center les droits d'accès voulus pour les appareils, les personnes, les éléments IoT, les imprimantes ou les choses externes. Ensuite, le réseau se segmentera de lui-même sur base de ces droits d'accès", ajoute le managing director de Cisco Belgique et Luxembourg.

Cela s'appelle du 'software-defined access': il n'y aura plus besoin ni d'interventions manuelles avec les listes d'accès nécessaires, ni de configurations réseautiques en profondeur en vue de déployer une nouvelle appli par exemple. "L'administrateur de réseau ne devra plus lui-même segmenter, définir la sécurité ou se préoccuper de la qualité du service. Voilà qui lui fera gagner un temps précieux. Un nouveau projet numérique pourra ainsi être lancé en une seule journée, contre des mois précédemment", précise encore Spirlet.

Des coûts d'exploitation diminués de moitié

Les coûts d'exploitation totaux pour maintenir les infrastructures IT et réseautique opérationnelles pourront être diminués de moitié avec la nouvelle architecture, se targue Cisco. "70 pour cent du budget IT de nos clients est consacré à maintenir l'infrastructure opérationnelle. Et 80 pour cent du temps, leurs équipes IT y sont occupées aussi. Notre nouvelle architecture est capable de supprimer ces inconvénients", prétend Frank De Reymaeker, head of enterprise networking chez Cisco Belgique et Luxembourg.

"Ces dernières années, nous avons observé que les réseaux devenaient de plus en plus des produits de base. En lança nt un réseau apprenant par lui-même et basé sur la politique de l'entreprise à l'échelle de celle-ci, nous replaçons le CIO sur son siège de conducteur", conclut Spirlet. Il ne manquera plus alors qu'une voiture autonome pour que nous puissions croire en la promesse de Cisco...

Nos partenaires