CIO Région wallonne: Une nomination parmi d'autres

27/11/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Le dossier de la nomination du nouveau "CIO" de la Région wallonne, n'en finit plus de végéter. Pour rappel, le DTIC, département des technologies de l'information et de la communication, est né de la fusion des équipes IT du MET (ministère de l'équipement et des transports) et du MRW (ministère de la Région wallonne), désormais intégrés en un seul SPW (service public wallon). Et c'est donc le poste de directeur de ce département DTIC qui demeure vacant, confié ad interim à Edmond Dimartinelli, précédemment directeur de l'exploitation informatique.

Le dossier de la nomination du nouveau "CIO" de la Région wallonne, n'en finit plus de végéter. Pour rappel, le DTIC, département des technologies de l'information et de la communication, est né de la fusion des équipes IT du MET (ministère de l'équipement et des transports) et du MRW (ministère de la Région wallonne), désormais intégrés en un seul SPW (service public wallon). Et c'est donc le poste de directeur de ce département DTIC qui demeure vacant, confié ad interim à Edmond Dimartinelli, précédemment directeur de l'exploitation informatique.

La procédure de dépôt des candidatures et de sélection est certes bouclée depuis plusieurs mois (avant même les dernières élections régionales), mais le dossier de nomination n'a pas encore été déposé au gouvernement qui, en finale, devra l'entériner.

Non que la désignation en question - celle de Thierry Bertrand puisque c'est lui qui a été retenu parmi les 4 candidats s'étant présentés - pose, en théorie, problème (même si le ministre de tutelle, l'ecolo Jean-Marc Nollet, et le gouvernement ont toujours la possibilité de la rejeter). Le retard est tout simplement dû au fait que cette nomination se trouve parmi un lot que les autorités ne jugent pas utile de morceler. "Tous les postes à pourvoir [Ndlr: correspondant au statut d'inspecteur général] ont été ouverts au sein de l'Administration au même moment et, sauf circonstance exceptionnelle, rien ne justifie de déroger à la procédure", dit-on au cabinet Nollet.

L'IT et les autres charges concernées ne peuvent donc que patienter. "C'est désormais une question de semaines", affirme-t-on au cabinet Nollet, mais sans garantie que le déblocage se produise avant la fin de l'année.

Entre-temps, Edmond Dimartinelli chapeaute, ad interim, trois directeurs, responsables de trois axes: Architecture & Sécurité informatique, Exploitation informatique, et Solutions logicielles et Projets. C'est à la tête de ce dernier axe que l'on retrouve pour l'instant Thierry Bertrand, anciennement directeur informatique du MRW.

La lenteur du processus de nomination n'aura en tout cas pas facilité les choses, à l'heure où l'IT de la Région est en pleine phase de transition, suite à la dénonciation, au printemps 2008, du contrat qui la liait au GIEI.

L'une des premières étapes consistait à renforcer les équipes du DTIC. Une première série de recrutements a- enfin- été bouclée. Elle concerne des chefs de projet, qualifiés d'"experts en transition", qui auront pour tâche de préparer et de mettre en oeuvre la nouvelle politique d'informatique administrative (pilotage des projets, définition des besoins fonctionnels, formalisation des indicateurs de performances, coordination des prestataires internes et externes...).

Reste encore à recruter une petite dizaine d'informaticiens pour venir compléter le cadre qui, en finale, devrait approcher la soixantaine de postes.

Nos partenaires