Cinq tendances attendues lors du Mobile World Congress

28/02/15 à 14:29 - Mise à jour à 02/03/15 à 11:33

A partir de lundi, quelque 85.000 visiteurs et 1.800 exposants se presseront à Barcelone, lors du plus important salon de technologie mobile au monde. Avant que l'envoyé de Data News ne fasse ses valises pour se rendre au Mobile World Congress (MWC), voici déjà un avant-goût de ce qui nous attend.

Cinq tendances attendues lors du Mobile World Congress

© Reuters

1. Devices, devices, devices

Les spots seront traditionnellement braqués sur les appareils: des smartphones d'entrée de gamme à bas prix et des top-modèles ultra-coûteux, en passant par les tablettes, les montres intelligentes, jusqu'aux fameux 'wearables' branchés. Nombre de fabricants permettent dès à présent de lire dans leur jeu, afin que l'on ait une bonne vision des appareils que l'on peut en attendre.

2. Internet of Things

Mais le MWC semble cette année être placé surtout sous le signe de l'acronyme IoT, à savoir l'Internet of Things qui symbolise un afflux d'objets connectés les plus divers. Cet IoT existe dans un certain sens déjà - pensons simplement aux thermostats intelligents Nest ou Netatmo ou encore au vase intelligente de Parrot -, mais l'accroissement explosif de ce genre de 'connected devices' (appareils connectés) doit encore venir. Et cela va représenter, soyez-en certain, des milliards d'objets intelligents.

Il n'est dès lors pas surprenant que quasiment tous les géants IT misent sur l'IoT. Nous nous attendons donc à coup sûr à pas mal d'annonces en la matière. Il faudra voir aussi quel rôle les opérateurs se voient eux-mêmes réserver dans cet IoT. Vont-ils fournir uniquement la connectivité ou ambitionnent-ils un rôle allant bien plus loin que cela?

La communication 'machine-to-machine' (m2m) - pensons aux distributeurs de boissons fraîches ou aux compteurs électriques intelligents à carte SIM incorporée - en fait aussi partie, de même que la voiture autonome et la 'connected car'. Nous attendons par exemple des nouvelles de Volvo, de l'alliance Renault-Nissan et de l'avenir de technologies telles MirrorLink permettant une utilisation facile du smartphone dans la voiture.

3. La route vers la 5G

Le Mobile World Congress était à ses débuts, lorsqu'il était encore organisé à Cannes sous l'appellation 3GSM, surtout un salon à haute valeur technologique, où il était essentiellement question d'infrastructure mobile. A Barcelone, cette thématique est passée année après année au second plan, mais en 2015, l'on table quand même sur une attention soutenue accordée au développement de la 5G. A quoi va ressembler le successeur de la 4G/LTE? Où en est-on dans son développement? S'agira-t-il d'une affaire européenne, asiatique ou américaine? Et qu'en est-il de fabricants comme Huawei qui, entre-temps, mettent en avant la 4,5G en guise d'apéritif dans l'attente de la 5G?

4. Contenus et applis

Vous connaissez les packs de Telenet et Proximus regroupant l'internet fixe, la télévision et la téléphonie? Et bien, le principe même de ces packs se retrouve aussi de plus en plus au niveau de l'internet mobile et de divers 'contenus'. Qu'il s'agisse de 'quad play' ou de 'multiplay', la tendance est claire: les opérateurs mobiles veulent eux-mêmes proposer du contenu. Va-t-on vers de nouvelles alliances ou partenariats avec les fournisseurs d'applis? Vers des liens renforcés avec des acteurs 'over-the-top' du genre Netflix? Le lien avec la neutralité du net ne sera alors jamais loin, et ce débat risque donc aussi de s'enflammer une fois encore - surtout du fait que Tom Wheeler, président de l'US Federal Communications Commission (FCC), sera également présent à Barcelone.

5. Les stars du salon

Le Mobile World Congress servira aussi de décor à une pléiade de personnalités de premier plan, non seulement du monde télécom, mais aussi de celui de la télévision et des loisirs. L'on se bousculera sans aucun doute pour entendre le discours thématique du CEO de Facebook, Mark Zuckerberg, mais les CEO d'Intel, VMware, Vodafone, Huawei, ARM, Mastercard, Nokia, SAP, Ericsson et Qualcomm notamment prendront eux aussi la parole la semaine prochaine. L'on est en outre curieux de voir si Günther Oettinger donnera davantage de détails sur la nouvelle mouture de l'agenda numérique européen. Vous le constatez, les jours qui suivent, s'annoncent passionnants. Data News sera à Barcelone et autant que possible au premier rang, afin que nous ne manquiez rien.

En savoir plus sur:

Nos partenaires